Le 2 novembre, c’est reparti pour un Tour de Chauffe

Dans Festival, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Tour de Chauffe, c’est le fes­ti­val où les artistes connus par­tagent un peu de leur lumière avec les groupes qui sont encore dans l’ombre. Chaque année, plu­sieurs artistes ama­teurs se pro­duisent sur scène en pre­mière par­tie de grands groupes. Ça com­mence le 2 novembre, et on vous invite à en pro­fi­ter pour décou­vrir ces pépites qui ne demandent qu’à briller. 

Un fes­toche qui dure aus­si long­temps, ça fait tou­jours plai­sir. Tour du Chauffe démarre le 2 novembre et se ter­mi­ne­ra le 8 décembre. Donc vous avez plus d’un mois pour décou­vrir de nou­veaux talents, de nou­veaux lieux, de nou­veaux sons. 

Pour vous don­ner un genre d’ordre d’i­dées, vous pour­rez aller voir les mecs très éner­vés de Bison Bisou à Mons-en-Baroeul le 9 novembre, Jim Jones and the Righ­teous Mind le 10 novembre à la Ferme d’en Haut, ou encore Charles Pas­si le 16 novembre à Faches Thu­mes­nil. Ça c’est, pour par­tie, les re-sta. Mais en fait, par­mi les pépites locales sélec­tion­nées par le jury de Tour de Chauffe, vous en connais­sez peut-être quelques uns. Genre Audio­ri­ders ou Scrat­chat­tic, ou Bagh­dad Bahn. (Rien à voir avec le fait qu’on avait déjà par­lé d’eux, vision­naires comme ont est.)

Vous pour­rez aus­si aller admi­rer le tra­vail de Richard Bel­lia, le pho­to­graphe qui a ren­con­tré tous les musi­ciens vivants et morts qui comptent. Il expose une par­tie de ses cli­chés (Nir­va­na, Bashung, Bowie, les Pixies, Iggy Pop…) les 10 et 17 novembre à la Ferme d’en Haut de Villeneuve‑d’Ascq, le 23 novembre et le 8 décembre aux Arcades de Faches Thu­mes­nil. Et même que les groupes de Tour de Chauffe se feront tirer le por­trait par le grand mon­sieur. 

Et si vous croyez que ça s’ar­rête là, c’est que vous ne connais­sez pas notre goût pro­non­cé pour les his­toires à tiroir. En fait, Tour de Chauffe, ce n’est pas qu’un fes­ti­val. C’est aus­si et sur­tout un pro­gramme de sui­vi des groupes et artistes locaux pen­dant toute l’an­née. Les artistes qui intègrent le pro­gramme ont droit à un genre de coa­ching per­son­na­li­sé, une pré­pa­ra­tion à leur pre­mière grande scène, et à une rési­dence dans l’une des salles de pes­tacle par­te­naires du dis­po­si­tif. Ils ont même accès à l’en­re­gis­tre­ment de deux de leurs titres en stu­dio. La totale, quoi. 

Pour vous ren­car­der et prendre vos billets, c’est sur le site de Tour de Chauffe que ça se passe ou via le petit jeu concours qu’on vous a concoc­té sur notre page Face­book.