Bruit Blanc, le collectif de musiciens lillois “prout-prout et punk-punk”

Dans Lille, Music in my ears

©Tristan Collin

Scroll par là

Selon leurs propres termes, ce n’est pas vrai­ment un col­lec­tif musi­cal, ni un vrai label. Ils sont pour­tant tous d’ac­cord sur une chose : ils sont tous des musi­ciens pas­sion­nés, achar­nés même, et s’au­to-pro­duisent avec en tête de nou­veaux sons à faire décou­vrir. Ils sont jeunes, frais et lil­lois. On a nom­mé : Bruit Blanc. 

Selon la défi­ni­tion don­née par la source de tout notre savoir depuis la pri­maire (Wiki­pé­dia) : un bruit blanc est un mélange homo­gène de toutes les fré­quences audibles. 

Et en effet, à l’in­té­rieur du col­lec­tif on trouve tous types d’ar­tistes : pop avec Cen­drars, trash-punk dans Les Dents en pas­sant par la tech­no croi­sée hip-hop de Mar­di Midi et Mer­ci Tech­no­lo­gie. Bref, toutes les influences se mélangent et c’est cool.

Happy Brad Pitt GIF - Find & Share on GIPHY

‘’A l’origine c’est sur­tout la ren­contre avec Bap­tiste (aka Yolande Bashing) qui a fait naître le col­lec­tif. Il avait un pro­jet solo et l’envie de mon­ter un label en paral­lèle. Bruit Blanc c’est le résul­tat d’une ami­tié humaine et artis­tique qui nous per­met aujourd’hui de mon­ter des pro­jets plus impor­tants ensemble.’’  explique Romain, co-fon­da­teur.

Et vous savez quoi ? Ça marche ! La preuve : Yolande Bashing sera sur la scène de l’Aéronef pour Les INOUïS du Prin­temps de Bourges 2019, un trem­plin natio­nal dont on vous par­le­ra bien­tôt.

Mais la musique, ce n’est pas tout ma p’tite dame, encore faut-il savoir où et com­ment l’écouter. Hé oui, on est bien d’ac­cord, rares sont ceux qui prennent encore la peine d’a­che­ter un CD. C’est affreu­se­ment cher à l’a­chat, à la pro­duc­tion, avec un béné­fice net très faible pour l’ar­tiste.

Titus Andromedon Singing GIF by Unbreakable Kimmy Schmidt - Find & Share on GIPHY

Mais dis moi Jamy, com­ment fait-on alors pour pro­duire musi­ca­le­ment quand on ne s’ap­pelle pas Tho­mas Dutronc ? Là encore, nos jeunes talents sont plein de res­sources (et de sur­prises) : vous pen­siez ne jamais avoir à res­sor­tir votre lec­teur cas­settes du gre­nier de vos parents ? Mau­vaise pioche.  

“La musique est très déma­té­ria­li­sée aujourd’hui. On vou­lait pro­duire un objet concret et vin­tage qu’on pour­rait dis­tri­buer à la sor­tie des concerts à moindre coût. La cas­sette audio s’est impo­sée. C’est un bel objet dont on est nos­tal­gique.‘’ 

Bruit Blanc

La jaquette de la com­pil Club Cas­sette, qui regroupe un panel de titres des dif­fé­rents artistes du label, est illus­trée tout en lino­gra­vure par la (très) talen­tueuse Blues­gra­ce­night, elle aus­si membre du col­lec­tif à ses heures per­dues.

Si vous n’avez pas/plus de lec­teur, ras­su­rez-vous, on les trouve aus­si sur Band­camp ou chez quelques dis­quaires : Quelque part Records ou Le Caf&diskaire pour les Lil­lois.

Toutes les infos sur leur site, très com­plet, et leur page Face­book.