La conférence de Jean Lassalle sur le campus de Moulins est annulée

Dans Lille, Politique

Photo (c) Fondapol

Scroll par là

Il devait tenir une con­férence le 24 jan­vi­er sur le cam­pus de Moulins de l’U­ni­ver­sité de Lille, invité par l’as­so­ci­a­tion Cam­pus des Idées. Mais une asso fémin­iste, soutenue par plusieurs col­lec­tifs, a lancé une péti­tion con­tre sa venue. Elle a eu gain de cause : Jean Las­salle ne vien­dra pas à Lille.

C’est un com­mu­niqué du Cam­pus des Idées pub­lié sur les réseaux soci­aux qui l’an­nonce. “Suite aux mul­ti­ples déc­la­ra­tions, nous ne pou­vons assur­er le bon déroule­ment de la con­férence ain­si que la sécu­rité de Jean Las­salle et de l’ensem­ble du pub­lic”, explique l’as­so étu­di­ante. Pour mémoire, la venue du député était con­testée par l’as­so fémin­iste au sein de l’u­ni­ver­sité Olympe se bouge, qui refu­sait qu’un homme poli­tique sous le coup de plusieurs accu­sa­tions de har­cèle­ment à car­ac­tère sex­uel vienne s’ex­primer à l’U­ni­ver­sité de Lille. Elle avait lancé une péti­tion pour l’an­nu­la­tion de cette con­férence sur le site Change.org.

Le Cam­pus des Idées tient cepen­dant à défendre son choix d’avoir invité Jean Las­salle, et regrette qu’Olympe se bouge ait décliné une invi­ta­tion à dis­cuter avec le député-berg­er. Les organ­isa­teurs déplorent que la lib­erté d’ex­pres­sion et la pré­somp­tion d’in­no­cence aient été “remis en cause”. Jean Las­salle n’est sous le coup d’au­cune enquête et les faits de har­cèle­ment ont été rap­portés par le site Médi­a­part en fin d’an­née 2017.