EuraTech vous invite à vous rencarder sur la cybersécurité, ce secteur d’avenir

Dans Article Sponsorisé, Geek, Lille

PHOTO ©EURATECHNOLOGIES

Scroll par là

Article sponsorisé @EuraTechnologies

C’est le genre de thème qui concerne tout le monde. Mais alors vraiment tout le monde : particuliers (on vous a vu dégainer votre CB pour vos achats sur internet), petites et grandes entreprises, administrations… Logiquement, la cybersécurité est donc ce qu’on pourrait appeler un secteur d’avenir. EuraTech y consacre une journée ouverte au public, le 24 janvier.

C’est comme dans la vraie vie : vous ne laissez pas votre porte d’entrée ouverte la nuit“, commence Samir Mokrani, d’EuraTech. Si vous partagez vos informations avec Google, ça vous regarde. Si vous gérez informatiquement les données clients de votre PME, ça vous concerne. Si vous bossez dans une administration avec des données confidentielles, ça vous concerne aussi. Le principe de la cybersécurité est simple : “C’est tout ce qui peut protéger les infrastructures, les matériels informatiques et les données des entreprises et des particuliers“, détaille Samir Mokrani.

Autant vous dire qu’il y a du taff à prendre. C’est pourquoi, en marge du Forum International de la cybersécurité (FIC) qui se tient à Lille Grand Palais les 22 et 23 janvier, EuraTech organise une journée “After FIC” ouverte à tous. “Parce que la cybersécurité et la confiance numérique sont l’affaire de tous“, précise Samir.

Des formations, et 6 500 emplois

Deux temps fort rythmeront la journée. “Une matinée visant les entreprises, pour sensibiliser et montrer que chacun peut être acteur ou prescripteur de la sécurité numérique de son organisation . On a prévu des interventions sur des cas très pratiques.” L’après-midi sera destinée aux jeunes qui s’intéressent de près ou de loin à cette filière d’avenir. “On va présenter les formations proposées dans la région : l’Institut Mines Télécom Lille-Douai, Epitech, ou encore l’Université de Lille… Puis il y aura des pitchs métiers.

Des professionnels viendront expliquer en un temps très court en quoi consiste leur mission dans la cybersécurité. Et les métiers sont nombreux : pentester (des gentils hackers), data protect officer, juriste, commercial, gendarme… “On peut tout à fait joindre la cyberdéfence avec le droit, le commerce, les sciences politiques“, précise Clémence Chiquet, responsable des projets internationaux chez EuraTech. Et bien sûr avec les profils techniques, capables de construire un système qui protège de tout type d’attaque.

On est dans un secteur critique et stratégique qui a de gros besoins en terme de talents .” Et vous n’êtes pas dans la pire région pour vous lancer dans la cybersécurité. EuraTech y a recensé quatre-vingt entreprises en besoin, 25 formations, cinq centres de recherche en cybersécurité, et pas moins de 6 500 emplois liés au domaine. De quoi faire, donc.

Pour participer à cette journée, matin ou après-midi selon que vous avez une entreprise ou que vous êtes aspirant étudiant, rien de plus simple : il suffit de vous inscrire en allant sur le site d’EuraTech. Tout est absolument gratuit.

Article sponsorisé @EuraTechnologies