La mairie de Lille va demander le retour de l’encadrement des loyers

Dans Lille, Politique, Un toit sur la tête
Scroll par là

En février 2017, l’en­ca­dre­ment des loyers fai­sait son arri­vée à Lille. Mais ce n’é­tait qu’un fur­tif pas­sage puisque le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lille a pro­non­cé son annu­la­tion après le juge­ment du 17 octobre 2017. Ce jeu­di, Mar­tine Aubry, la maire de Lille a fait savoir qu’elle sou­hai­tait son retour “au plus vite”.

Ça avait été le petit feuille­ton de 2017 et la pre­mière sai­son de “L’en­ca­dre­ment des loyers à Lille” s’é­tait ache­vée par la mort du per­son­nage prin­ci­pal. On pen­sait que la série se serait ter­mi­née là. Et bien non, il y aura bien une sai­son 2 en 2019 et, spoi­ler alert, l’en­ca­dre­ment des loyers à Lille ne serait en réa­li­té pas mort. En tout cas, la mai­rie de Lille ne semble pas en avoir fini avec lui.

On vous fait un rapide réca­pi­tu­la­tif de la sai­son une. Après Paris en 2015, l’en­ca­dre­ment des loyers entrait en vigueur à Lille le 1er février 2017. Grâce à la loi ALUR, un arrê­té pré­fec­to­ral fixait désor­mais des loyers de réfé­rence. Loca­taires et pro­prié­taires pou­vaient savoir si le loyer appli­qué était juste grâce à un site du gou­ver­ne­ment qui se vou­lait hyper simple d’u­ti­li­sa­tion.

En don­nant quelques infor­ma­tions (année de construc­tion, type de loge­ment, meu­blé ou non, date de renou­vel­le­ment du bail, sur­face…), on accé­dait à un loyer de réfé­rence, un loyer maxi­mum et le site indi­quait si le prix qu’on payait pour son 25 m² rue Natio­nale res­pec­tait l’encadrement et donc la loi.

Et puis BIM, le 17 octobre 2017, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lille qui avait été sai­si après par les pro­fes­sion­nels de l’im­mo­bi­lier, pro­nonce l’annulation du fameux arrê­té. Pour lui, l’ar­rê­té ne doit pas concer­ner que Lille mais tout la métro­pole. “En gros, tout le monde encadre, ou per­sonne. Ce fut donc per­sonne”, écrit La Voix du Nord. Cliff­han­ger, fin de la pre­mière sai­son.

On savait qu’à la mai­rie de Lille, ce der­nier épi­sode n’é­tait pas bien pas­sé. Mar­tine Aubry n’a jamais caché son envie de voir reve­nir l’en­ca­dre­ment des loyers à Lille. Sauf que le temps a pas­sé, on a binge-wat­ché d’autres séries, on a un peu oublié celle-là.

Mais un tea­ser relayé par La Voix du Nord est sor­ti en décembre der­nier sous le titre : “L’encadrement des loyers, KO à la pre­mière reprise, se pré­pare à un deuxième round”. Un an s’est écou­lé depuis la fin de la pre­mière sai­son. Entre temps, la loi ELAN est venu redis­tri­buer les cartes et chan­ger un peu les règles du jeu de l’en­ca­dre­ment des loyers.

Ni une, ni deux, la mai­rie de Lille s’est remise en ordre de marche pour enclen­cher la phase “Enca­dre­ment des loyers II : le retour”. Une motion adres­sée au gou­ver­ne­ment a été votée en ce sens au conseil muni­ci­pal de décembre. Et, ce jeu­di, Mar­tine Aubry a annon­cé qu’une nou­velle demande auprès de la Métro­pole Euro­péenne de Lille est pré­vue lors du pro­chain conseil muni­ci­pal.

Voi­là les pre­mières minutes de la sai­son 2. Reste désor­mais à se mon­trer patient pour connaître la suite.