Les meufs prennent le pouvoir au festival Hip Open Dance

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Hip Open Dance, c’est un fes­ti­val un peu par­ti­cu­lier qui revient chaque année à Lille. Il met en avant le hip-hop de la plus belle des manières : en le fai­sant sor­tir de sa case. L’é­di­tion 2019 qui démarre le 25 jan­vier ne fera pas défaut à cet esprit. Et cette année, les meufs prennent le pou­voir.

Donc voi­là, Hip Open Dance, c’est un fes­ti­val qui pro­pose des spec­tacles, des mas­ter­class et des bat­tles pen­dant une grosse quin­zaine de jours. Et cette année, le pro­gramme est mus­clé. Déjà, on peut déja drop­per un gros nom du hip-hop moderne : la cho­ré­graphe et dan­seuse Marion Motin ouvri­ra le bal le 25 jan­vier avec un pes­tacle solo appe­lé “Mas­sacre. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est nor­mal. Elle se cache der­rière cer­taines cho­ré­gra­phies de Madon­na, Christine & The Queen ou encore Stro­mae. Sa danse est un splen­dide mel­ting pot de tout un tas de genres (à tel point qu’elle a tra­vaillé avec le bal­let Pre­j­lo­kaj, com­pa­gnie de danse contem­po­raine).

Et le name drop­ping ne s’ar­rête pas là. Parce que Mali­ka Ben­jel­loune en per­sonne vien­dra le len­de­main au Flow livrer tous ses secrets. La cho­ré­graphe a une car­rière inter­na­tio­nale bien fameuse, elle a bos­sé avec Jus­tin Tim­ber­lake ou Mariah Carey, a été l’é­gé­rie de Nike le temps d’une cam­pagne… Elle sera le 26 jan­vier à votre ser­vice pour une ren­contre sui­vie d’un ate­lier danse.

Et pour la suite ? Encore des nanas badass qui vous montre qui c’est Raoule en matière de danse : Sarah Bidaw, les huit dan­seuses de Para­dox-Sal qui vous pré­sentent leur spec­tacle “Queen Blood” cho­ré­gra­phié par Ous­mane Sy, Diane Faroul pro­jet­te­ra son film “Appel à la danse au Séné­gal”…

Vous pour­rez aus­si comp­ter sur un bal swing, un jam afro-house, une mas­ter­class menée par le B‑boy Lilou, et une bat­tle le 10 février. La pro­gram­ma­tion est riche, le fes­ti­val colo­ré de tout ce que le hip-hop pro­pose de beau. Ça va être chouette.

Le pro­gramme com­plet et les infos sur le site du Flow. Les évé­ne­ments se pas­se­ront dans les Mai­sons Folie Wazemmes et Mou­lins, au Flow, au ciné­ma l’U­ni­vers, ou encore au Grand Sud.