Budget participatif : 18 projets retenus par le jury citoyen

Dans C'est green, Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

C’est une ini­tia­tive de la direc­tion de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive qui avait bien mar­ché à la ren­trée : la ville réserve 1,5 mil­lion d’eu­ros de son bud­get à des pro­jets éma­nant de la socié­té civile. Le jury citoyen s’est réuni en début de semaine. Dix-huit pro­jets ont été rete­nus, et vous allez être contents.

Le prin­cipe est simple. Dans son bud­get annuel, la ville réserve une enve­loppe d’1,5 mil­lion d’eu­ros à des pro­jets pro­po­sés par ses habi­tants. Ça ne veut pas dire qu’ils seront mis en oeuvre par les citoyens, mais bien que la mai­rie s’emparera de ces pro­jets et les déve­lop­pe­ra dans l’an­née qui vient. Des cen­taines de pro­po­si­tions ont été faites à la direc­tion de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive, en charge de mener cet appel à pro­jets. Une fois le tri fait (plu­sieurs pro­jets, très res­sem­blants, ont été fusion­nés, d’autres étaient par­fai­te­ment hors sujet…), ils ont été éplu­chés par le jury citoyen (12 habi­tants, 12 conseillers de quar­tier) qui a donc sta­tué ce mar­di soir. Par­mi les 271 pro­jets étu­diés, 18 vont être déve­lop­pés en 2019.

Ver­gers, cen­driers de rue, fri­gos soli­daires, com­post… Les pro­jets concernent à peu près tout le monde et devraient for­te­ment contri­buer à faire de Lille une ville plus chouette encore. Et voi­là qu’on dégaine le point bou­lette pour plus de clar­té :

  • Les fri­gos soli­daires

Ins­tal­ler 12 fri­gos en libre-ser­vice pour per­mettre aux plus dému­nis de se nour­rir et évi­ter le gas­pillage ali­men­taire. Ces fri­gos sont rem­plis par le voi­si­nage, les com­mer­çants ou les res­tau­ra­teurs.

Bud­get : 15 600€

  • Totems cultu­rels (pro­jet Lom­mois)

Réa­li­sa­tion et ins­tal­la­tion de totems cultu­rels par les élèves de l’école Vol­taire Sévi­gné dans le quar­tier du marais de Lomme, en appor­tant des élé­ments infor­ma­tifs sur un patri­moine sous-esti­mé et en par­ti­ci­pant à la reva­lo­ri­sa­tion du quar­tier. Les totems seront dis­po­sés à des endroits stra­té­giques afin d’apporter des repères his­to­riques, géo­gra­phiques, etc.

Bud­get : 24 000€

  • Box et par­kings vélos

L’objectif du pro­jet est de pro­po­ser des espaces de sta­tion­ne­ment fer­més et sécu­ri­sés, sous forme de box ou garage à vélos.Ces solu­tions sont des­ti­nées à être déployées dans tous les quar­tiers de Lille, Lomme et Hel­lemmes où le sto­ckage de vélos est le plus pro­blé­ma­tique et où la demande est la plus impor­tante moyen­nant la per­cep­tion d’un loyer modique dégres­sif sur cri­tères sociaux.

Bud­get : 150 000€

  • Le jar­din des Agrions

Le jar­din des Agrions est un jar­din par­ti­ci­pa­tif sur les bords de Deûle, où cha­cun peut venir dans des ate­liers heb­do­ma­daires apprendre à culti­ver selon les méthodes agro-éco­lo­giques. La conti­nui­té du jar­din et son déve­lop­pe­ment pren­draient la forme d’un petit ver­ger per­ma­cole, en ges­tion col­lec­tive.

Bud­get : 40 000 €

  • Des pou­belles à mégots

Afin de limi­ter le nombre de mégots retrou­vés sur l’espace public, il s’agit d’installer des cen­driers ludiques et recy­cler les mégots dans une dizaine de lieux et de dis­tri­buer des cen­driers de poche

Bud­get : 16 800 €

  • Des ver­gers pour Lille et les Lil­lois

Il s’agira de plan­ter des arbres frui­tiers, types pom­mier, poi­rier, pru­nier et ceri­sier dans le but de créer de nou­veaux ver­gers ou de confor­ter les exis­tants. Ces arbres seront acces­sibles au public qui pour­ra venir, à la bonne sai­son, y cueillir des fruits.

Bud­get : 54 000€

  • Des pou­belles à com­post pour tous

Deux axes pour favo­ri­ser le com­post pour tous : tes­ter le com­pos­tage élec­tro méca­nique de quar­tier avec cir­cuit de col­lecte et dans le domaine pri­vé, dis­tri­bu­tion de 50 lom­bri­com­pos­teurs indi­vi­duels avec col­lecte et for­ma­tion.

Bud­get : 116 000 €

  • Un écrin de ver­dure (pro­jet Hel­lem­mois)

Pro­jet citoyen d’espaces de ren­contres, d’échanges et de par­tage autour d’un pota­ger col­lec­tif urbain, d’espaces d’agréments et de convi­via­li­té… réa­li­sé par les habi­tants pour les habi­tants !

Bud­get : 120 000€

  • Des sani­taires dans la ville

Mener un plan d’aménagement en 3 phases des toi­lettes dans l’espace public et des pro­po­si­tions de sen­si­bi­li­sa­tion pour évi­ter les nui­sances, avec une répar­ti­tion sur tout le ter­ri­toire.

Bud­get : 156 000€

  • Espace pay­sa­ger et pota­ger et citoyen au Marais de Lomme (pro­jet Lom­mois)

Créa­tion d’un lieu de par­tage : grai­no­thèque, gift box, com­pos­teur, ate­liers de taille ou de semis, per­for­mances artis­tiques…

Bud­get : 66 500€

  • Dépol­luer le sol du jar­din par­ta­gé des Herbes Folles

Le jar­din par­ta­gé des Herbes Folles, est un jar­din qui a voca­tion à être conçu, construit et entre­te­nu par les habi­tants, un lieu ouvert sur le quar­tier auquel cha­cun peut par­ti­ci­per ou sim­ple­ment venir se pro­me­ner.

Bud­get : 130 000€

  • Des casiers soli­daires

Ins­tal­ler 50 casiers soli­daires à des­ti­na­tion des sans-abris afin de leur per­mettre de mettre leurs affaires à l’a­bri, que ce soit la jour­née ou la nuit.

Bud­get : 20 000€

  • Eco­quar­tier soli­daire

Créa­tion d’un éco-quar­tier sur un ter­rain vague de Lille. Neuf foyers seront ins­tal­lés et accom­pa­gnés dans un mieux vivre ensemble.

Bud­get : 200 000€

  • Le jar­din éco­lo­gique

Fer­mé depuis 2012, le Jar­din Éco­lo­gique a rou­vert ses portes au public en mai 2016 grâce à l’association Lisière(s). Aujourd’hui, la dyna­mique citoyenne pour la ges­tion des 2,5 ha du Jar­din Éco­lo­gique est en place et l’intérêt est crois­sant pour ce patri­moine his­to­rique et envi­ron­ne­men­tal unique. C’est pour­quoi le pro­jet consiste à pour­suivre cette dyna­mique en ren­dant le Jar­din Éco­lo­gique encore plus attrayant, sécu­ri­sé et acces­sible à tous.

Bud­get : 70 000€

  • Le vin­tage, une his­toire pour demain (pro­jet Lom­mois)

Ce pro­jet pro­pose une action de tri, de recy­clage et de valo­ri­sa­tion des créa­tions tex­tiles des années 60/70, via une bou­tique vin­tage.

Bud­get : 49 000€

  • Le jar­din de Phi­lippe l’Houblon

Trans­for­mer entiè­re­ment le rond-point vert qui occupe la place Phi­lippe l’Houblon en un grand jar­din à culti­ver.

Bud­get : 90 000€

  • Des gobe­lets et pailles réuti­li­sables

Rem­pla­cer les gobe­lets et paille en plas­tique à usage unique par des gobe­lets réuti­li­sables et pailles en inox – lan­ce­ment sur un évé­ne­ment phare.

Bud­get : 20 000 €

  • Du vert en Ville

Du vert en vert en ville est un ensemble de pro­jets fusion­nés qui vise à aug­men­ter la part du végé­tal en ville, appor­ter un nou­veau regard dans la per­cep­tion des espaces verts du quo­ti­dien et enfin faire les choses dif­fé­rem­ment. 

Bud­get : Compte tenu de la diver­si­té des pro­jets et de la mobi­li­sa­tion des por­teurs, le jury a sta­tué sur les pro­jets ins­truits :

  • Un pont végé­tal, une entrée de ville verte : 4 500 €
  •  Végé­ta­li­ser la ville : pour adap­ter la ville aux chan­ge­ments cli­ma­tiques, en com­men­çant par les cours d’école : 20 000€
  • 1 000 jar­dins : implan­ta­tion de bacs sur l’espace public : 21 000€
  • La mini cita­delle bio : pota­ger bio col­lec­tif : 35 000 €
  • Murs végé­ta­li­sés : végé­ta­li­sa­tion de murs grâce à des fosses : 31 600€
  • Fes­ti­val du tiers pay­sage : 50 000 €
  • Per­ma­cul­ture : asso­cia­tion du pro­jet avec l’éco-quartier soli­daire.

Tout ça va être mis en œuvre dans le cou­rant de l’an­née. Et ne vous cas­sez pas la tête, on a fait le compte : addi­tion­nés, tous ces pro­jets coûtent en tout très exac­te­ment 1 500 000 euros. Pile poil.