Cultiv’able va vous apprendre à planter les choux chez vous

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Avoir son propre pota­ger, c’est à la fois saint et jouis­sif. Mais ça peut paraître un peu galère. Pour faci­li­ter la vie des pota­gers en herbes, Pierre-Édouard Caron, un Lil­lois pure souche, déve­loppe Cultiv’able, un site web bien plus fun qu’un bou­quin de jar­di­nage.

Pierre-Édouard c’est un grand gaillard aimant faire pous­ser des petits légumes. Ingé­nieur infor­ma­tique de for­ma­tion, dès la fin de ses études l’an­née der­nière il s’est lan­cé dans la créa­tion d’un outil inno­vant, Cultiv’able, pour aider les jar­di­niers ama­teurs ou confir­més. Dans Rata­touille, le chef Gus­teau rap­pelle sou­vent que “tout le monde peut cui­si­ner”. Pierre-Édouard, lui, veut per­mettre à tout le monde de jar­di­ner. Depuis mai 2018, son pro­jet est en incu­ba­tion à Eur­atech. Il devrait enfin fleu­rir en mars pro­chain.

Cultiv’able s’a­dresse à tout le monde, “que vous tuiez toutes vos plantes ou que vous ayez déjà la main verte”, son créa­teur vous le garan­tit. “Ce sera même plus inté­res­sant pour les débu­tants” qui pour­ront béné­fi­cier de pré­cieux conseils avant même de se lan­cer. Grâce à une inter­face ludique, créer son pota­ger n’au­ra jamais été aus­si facile. Il suf­fi­ra de s’ins­crire et de répondre à quelques ques­tions simples sur vos attentes.

Une fois les pré­sen­ta­tions faites, Pierre-Édouard vous don­ne­ra des conseils per­son­na­li­sés selon l’argent que vous seriez prêt à mettre dans votre pota­ger, le temps que vous sou­hai­te­riez y consa­crer, ce que vous vou­driez plan­ter… Si vous ne sou­hai­tez pas inves­tir un seul euro et ne consa­crer que 5 minutes par jour à votre pota­ger, c’est pos­sible. Toutes ces don­nées res­te­ront confi­den­tielles. Pour se finan­cer, Cultiv’able repose sur les abon­ne­ments de ses uti­li­sa­teurs. Pour un euro par mois, ça vaut son pesant de caca­huète. Et puis, “aller ramas­ser ses propres cor­ni­chons ou tomates pour ser­vir l’a­pé­ro à ses amis, c’est sym­pa”.

Permaculture et melon petit gris de Rennes

Pour débu­ter votre pota­ger, un petit bout de jar­din ou des pots peuvent suf­fire. Une fois votre petit coin légume ins­tal­lé, à vous de jouer. Cultiv’able vous sim­pli­fie la vie en vous rap­pe­lant quoi plan­ter, à quelle date et de quelle manière. Tout ça devient ludique via une inter­face inter­ac­tive en ligne pour visua­li­ser votre pota­ger et suivre son évo­lu­tion. Le site pro­pose des tuto­riels, des recettes et des articles sur cer­taines plantes utiles au pota­ger.

Cultiv’able prône la per­ma­cul­ture. Ça consiste à “lais­ser tra­vailler la nature pour nous”. Pas besoin de pes­ti­cides quand les coc­ci­nelles se chargent de dévo­rer les puce­rons. Les tomates pour se déve­lop­per sont très gour­mande en azote. Les hari­cots fixent dans le sol l’a­zote pré­sent dans l’air. Leur rela­tion de voi­si­nage sont donc excel­lente. Ces conseils que pro­digue l’ap­pli­ca­tion per­mettent de pro­duire chez soi toute une gamme de légumes avec une effi­ca­ci­té opti­male sans avoir recours au moindre pro­duit chi­mique. Vous pour­rez même pro­duire des varié­tés qu’on ne trouve pas dans le com­merce, comme le melon petit gris de Rennes, qui mal­gré son nom, pousse très bien à Lille.

Pour résu­mer, avoir son propre pota­ger bio, c’est éco­no­mique et éco­lo. Pierre-Édouard ajoute l’as­pect “saint et valo­ri­sant” dont on ne sau­rait dou­ter. Et tout ça, Cultiv’able per­met à n’im­porte qui d’en pro­fi­ter.

Res­tez pas plan­té là, ren­dez-vous sur la page Face­book de Cultiv’able ou sur son site inter­net pour en savoir plus.