FEATHER/FEATHER, le duo lillois qui vous emmène planer dans leur indie/pop atmosphérique

Dans Chill, Lille, Music in my ears

rpt

Scroll par là

FEATHER/FEATHER, c’est à la base deux cou­sins éloi­gnés, meilleurs potes et “fran­gins” à la fois.  Entre leur vie étu­diante et active, ils se retrouvent régu­liè­re­ment pour par­ta­ger et faire par­ta­ger leur   pas­sion, et on peut vous dire que ça bosse dur. Le résul­tat ? Leur der­nier EP “Lights”, sor­ti ce lun­di 21 jan­vier.

Téo et Édouard n’ont véri­ta­ble­ment fait connais­sance qu’il y a trois ans, en 2016. La musique les rap­proche très vite, les répètes s’en­chaînent dans le parc de Lille III (le groupe y trou­ve­ra son nom, voyant une plume : “Tiens, FEATHER/FEATHER, ça claque non ?”)

Ils accouchent la même année de leur pre­mier bébé, Soul­mates Empire, et sont pro­pul­sés à vitesse éclair en appa­rais­sant dans “La play­list du mois” du you­tu­ber Joy­ca. Là les comp­teurs s’en­flamment, et faut bien dire que ça donne envie de pour­suivre l’a­ven­ture.

D’accord, ch’est bieau tout ça, mais à écouter ça donne quoi ?

On peut dire que nos deux com­pères ont bien choi­si leur nom ! Influen­cés par des groupes comme Cold­play, Move­ments, Radio­head… mais aus­si Bring Me The Hori­zon ou Asgeir, le son de FEATHER/FEATHER forme un cock­tail pla­nant et léger de cette varié­té musi­cale, sans se pri­ver d’o­ri­gi­na­li­té. Gui­tare acous­tique et élec­trique, syn­thés et per­cus élec­tro­niques dominent Lights, en accord avec un chant clair aérien : du bon­heur à l’é­coute. On retient de l’EP une chill-atti­tude bien mar­quée.

En plus, vous l’au­rez devi­né : l’EP est entiè­re­ment auto-pro­duit. Nos deux poils d’oi­seaux se par­tagent les tâches : Téo se consa­cre­ra par exemple à l’é­cri­ture des paroles tan­dis qu’É­douard plan­che­ra davan­tage sur l’as­pect tech­nique : l’en­re­gis­tre­ment, le mixage, le mas­te­ring, tout ça n’est pas incon­nu pour lui puis­qu’il com­pose par­fois des musiques pour des pubs. Les deux cou­sins-copains bossent ensemble de la com­po à la com’ et fonc­tionnent incroya­ble­ment bien ensemble.

Et après ?

Le groupe compte main­te­nant se concen­trer sur les lives, et cherchent à faire entendre le tra­vail au maxi­mum. Plu­sieurs dates sont encore à confir­mer, mais vous pou­vez être sûrs de les croi­ser le 23 mars pro­chain à Allennes-les-Marais. En atten­dant, vous pou­vez vous délec­ter d’un petit avant-goût sur leur chaîne You­Tube.

Sinon, vous pou­vez les écou­ter par exemple sur Spo­ti­fy, et toutes les pla­te­formes réfé­ren­cées sur leur site.