Tout ce qui va changer lundi dans les transports lillois

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Pré­pa­rez-vous quand même à un grand cham­bar­de­ment ce lun­di 28 jan­vier. Pour­quoi ? Parce que c’est le jour qu’a choi­si Trans­pole pour lan­cer sa nou­velle offre de trans­ports dans la métro­pole lil­loise. Nom, lignes, horaires, appli­ca­tions, on vous dit tout.

On ne va pas vous refaire tout le topo. Si vous avez un peu sui­vi toute l’his­toire, vous êtres au cou­rant que Trans­pole change de nom pour Ilé­via. Et que ça implique une giga réor­ga­ni­sa­tion du réseau de trans­ports dans la métro­pole.

On vous a déjà par­lé des horaires de la ligne 1 du métro et de la nou­velle ligne 68 qui va jus­qu’à l’aé­ro­port. Là, on va ten­ter de vous résu­mer le reste de tous les chan­ge­ments qui entrent en vigueur pas plus tard que ce lun­di.

Les lignes de bus qui changent de blaze

Chez Ilé­via , on veut faire savoir “qu’il n’y a pas que le métro dans la vie”. Tra­duc­tion : le réseau de bus a subi une bonne grosse trans­for­ma­tion avec comme prin­ci­pal objec­tif de ren­for­cer cer­taines lignes (cou­cou la navette du Vieux-Lille), en créer de nou­velles tout en ren­dant leur tra­fic plus fluide et plus effi­cace. Mais ça va clai­re­ment cham­bou­ler pas mal de choses (que ce soit en bien ou en mal).

Les Lianes vont par exemple voir leur nombre dou­bler pour conti­nuer à relier les villes autour de Lille comme Mons-en-Barœul vers Vil­le­neuve d’Ascq. L’ob­jec­tif d’I­lé­via est de s’ap­puyer sur un nou­veau réseau de 23 axes “struc­tu­rants” dans la métro­pole, lui même com­plé­té par des lignes “com­plé­men­taires” et “de proxi­mi­té”.

Et ça implique de redé­fi­nir cer­tains tra­jets de lignes et donc de les renom­mer. C’est là que ça va piquer les pre­miers jours pour ceux qui avaient leurs petites habi­tudes sur leur ligne de bus chou­chou. Mieux vaut aller che­cker dès aujourd’­hui sur le site de Transpole/Ilévia.

Sinon, on vous file un petit aper­çu des prin­ci­paux chan­ge­ments en pho­to :

Ça c’est pour le sec­teur Lille + nord de Lille
Ici, c’est le sec­teur est allant d’Hal­luin à Fre­tin en pas­sant par Rou­baix, Tour­coing et Vil­le­neuve d’Ascq.
Et là on est du côté d’Ar­men­tières, de la val­lée de la Lys et des Weppes.

Des bus sur réservations

Oui, c’est bien un petit smart­phone qui sert de logos pour cer­taines lignes de bus qui partent des villes péri­phé­riques. Ça ne veut pas dire qu’il y a wifi gra­tos à bord mais qu’il faut réser­ver son tra­jet jus­qu’à une heure à l’a­vance pour faire rou­ler le bus en ques­tion.

On parle bien évi­dem­ment de trans­port entre points d’ar­rêts déjà exis­tants comme celui d’une ligne de bus ou de métro ou d’une gare TER (on vous en parle après no stress).

La taille du bus sera adap­tée au nombre de per­sonnes qui auront réser­vé leur par­cours et a pour objec­tif de mieux mailler le ter­ri­toire péri­phé­rique en jour­née, mais pas que. “En soi­rée, le trans­port sur réser­va­tion garan­tit un retour après le der­nier bus et jus­qu’à 0h30 depuis la sta­tion de métro la plus proche”, assure Ilé­via.

Prendre un TER pour le prix d’un ticket de métro

Autre grosse nou­veau­té à par­tir du 28 jan­vier, sept lignes TER du sec­teur vont ren­trer dans l’offre de trans­ports d’I­lé­via. Avec votre carte pass-pass, ceux qui avaient un abon­ne­ment pou­vaient déjà prendre le TER comme ils pre­naient le métro. Main­te­nant, pas besoin d’être un abon­né pour­ça, un simple ticket de trans­port à l’u­ni­té suf­fit.

Vous aurez bien com­pris que vous n’i­rez pas jus­qu’à Saint-Quen­tin ou Dun­kerque en TER avec ce tarif au départ de Lille. Par contre, ça marche pour Armen­tières, La Bas­sée, Seclin, Fre­tin, Tour­coing ou encore Bai­sieux.

De nouvelles app’

Pour avoir les infos en poche et ne pas se retrou­ver per­du à par­tir de lun­di, les appli­ca­tions Ilé­via sont télé­char­geables sur les stores. Vous avez la géné­rale, Ilé­via, mais aus­si deux nou­velles : Ilé­via covoi­tu­rage (un tout ser­vice aus­si) et Ilé­via réser­va­tion (pour les bus).

Et d’i­ci le prin­temps, le M‑ticket devrait débar­quer aus­si sur les smart­phones. Il doit per­mettre d’ou­blier sa carte pass-pass dans son autre man­teau mais de pou­voir quand même prendre le métro grâce à son télé­phone. Mais on vous en repar­le­ra plus en détails dans quelques mois.