Le Cerisier en Ville va fleurir au Peuple Belge en avril

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Il y a quelques mois, rue du Peuple-Belge sor­tait de terre un immeuble tout blanc qui se mariait très étran­ge­ment avec l’ar­chi­tec­ture du coin. Cet immeuble accueille­ra en avril deux res­tau­rants gérés par le même chef, Éric Dele­rue.

Au rez-de-chaus­sée, pen­sez bras­se­rie contem­po­raine. Un décor sty­lé, des assiettes géné­reuses, des bruits de cui­sine cha­leu­reux et appé­tis­sants. Vous man­ge­rez alors à La Griotte. A l’é­tage, ima­gi­nez plus un res­tau­rant gas­tro­no­mique, mais dépouillé de son côté guin­dé. La classe, elle sera dans l’as­siette. Ce sera Le Ceri­sier en Ville, qui renait de ses cendres après avoir exis­té trente ans à Laven­tie.

Lire aus­si :
Le long du Peuple Belge, un temple de la belle bouffe est en train de pous­ser

Au même étage, les ama­teurs pour­ront se faire plai­sir dans une cave à cigares ou encore pro­fi­ter des salons pri­va­tifs. Dans les étages supé­rieurs ? Une bou­tique-hôtel et des appar­te­ments que vous pour­rez louer pour quelques jours. Un pro­jet glo­bal qui va donc être prêt à éclore en avril.

Pour vous situer, en 1986, Éric Dele­rue, 21 ans, ouvre Le Ceri­sier à Laven­tie avec l’ob­jec­tif non dis­si­mu­lé de faire de la gas­tro­no­mie un genre d’art. Objec­tif rapi­de­ment atteint, vous vous en dou­tez bien. En 2002, le res­tau­rant gagne une étoile au guide Miche­lin. Puis en juin der­nier, le chef opère son der­nier ser­vice dans le Pas-de-Calais. Son idée de temple du bon man­ger à Lille lui trotte dans la tête. Et voi­là que moins d’un an plus tard, il va ouvrir deux res­tau­rants et un hôtel.

On vous don­ne­ra la date offi­cielle dès qu’on l’a, vous pen­sez bien. En atten­dant, vous pou­vez aller sur le site du Ceri­sier en Ville pour vous ren­car­der un peu.