Le Gorilla Brothers, nouveau bar canon du Vieux-Lille

Dans Lille, Night Night
Scroll par là

Nou­vel arri­vant de la rue Saint-André, le bar Gorilla Bro­thers a ouvert ses portes il y a à peine une semaine. Néons colo­rés au pla­fond et tomettes et car­reaux de ciment au sol, le bar allie ancien et moderne avec une bonne dose de street art. 

Après un peu plus de cinq mois de tra­vaux, ce bar lounge la semaine et élec­tro funk le week-end pro­pose des pro­duits déni­chés aux quatre coins du monde. Des bis­cuits apé­ri­tifs en pro­ve­nance directe d’Italie au gin Virun­ga venant de Centre Afrique, rien n’est lais­sé au hasard pour leur carte. 

Bou­teilles de gin à l’effigie d’un gorille, les trois singes peints sur le mur, bar en lai­ton brû­lé à l’acide… Tous les détails du bar ont été pen­sés pour en faire the place to be pour un after­work ou une soi­rée entre potes. 

Les deux frères Gino et Anto­ni ont eu l’idée d’ouvrir ce bar après avoir vécu trois ans aux Phi­lip­pines. «  Comme on était tout le temps à deux et qu’on est très grands, nos potes nous ont don­né le sur­nom des Gorilla bro­thers », raconte Gino. 

Ces deux « frères gorilles » ont le goût des pro­duits aty­piques et arti­sa­naux, goût qui se retrouve jusque dans leur choix de bière. Leur mousse phare ? La Jungle Joy, une exclu­si­vi­té de leur bras­seur de Bruxelles com­po­sée à par­tir de vrais mor­ceaux de mangue et de fruit de la pas­sion. Mais cette bière moderne est concur­ren­cée par la tra­di­tion­nelle Gou­den Caro­lus, issue d’une des plus vieilles bras­se­ries du monde. Une véri­table pas­sion pour la ren­contre de l’ancien et du nou­veau, donc. 

Pour le moment, seul le rez-de-chaus­sée est acces­sible avec un poste à DJ et un petit ren­fon­ce­ment convi­vial. Mais le sous-sol ouvri­ra bien­tôt ses portes pour pro­po­ser un espace cosy où vous pour­rez venir prendre l’apéro avec planches de char­cu­te­rie, légumes et fro­mages. 

Sui­vez les sur leur page Face­book pour décou­vrir leurs der­nières actus. Sinon ça se passe au 73 rue Saint-André à Lille.