Le Bierbuik de Florent Ladeyn ouvrira en mars

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

On en était venus à déses­pé­rer. Depuis le temps que Florent Ladeyn tea­sait l’ou­ver­ture de son bar à bière rue Royale, on se deman­dait s’il ouvri­rait vrai­ment un jour. Mais voi­là, c’est offi­ciel, on connait le mois. Il ne manque plus que le jour.

Résu­mé du der­nier épi­sode. Le chef Florent Ladeyn trouve en 2017 qu’a­voir une étoile pour Le Vert Mont, son res­tau­rant de Boes­chèpe, et un car­net de réser­va­tions rem­pli au Bloem­pot, rue des Bou­chers à Lille, ce n’est pas suf­fi­sant. Il rêve d’ou­vrir un troi­sième res­tau­rant, à Lille, abor­dable, moderne, et fla­mand.Ça tombe bien, le res­tau­rant asia­tique Yama­to laisse sa place au 19, rue Royale.

Il saute sur l’oc­ca­sion, et à la bra­de­rie 2017, ins­talle un stand de frites et de bières juste devant, pour annon­cer qu’il va inves­tir les murs très pro­chai­ne­ment. Mais voi­là, le chef a de grandes ambi­tions pour ce nou­veau tro­quet. Du genre à enga­ger des tra­vaux d’en­ver­gure. On avait espé­ré une ouver­ture en 2018, mais la devan­ture est res­tée fer­mée toute l’an­née. Elle ouvri­ra donc en mars.

Cochon grillé, fléchettes, bière maison

En même temps, quand on connait les plans, c’é­tait à pré­voir : Florent Ladeyn ima­gine un concept tout à fait inédit. Le Bier­buik, c’est son petit nom (“ventre à bière” en fla­mand), pro­po­se­ra de la “street food fla­mande” et des bières bras­sées sur place, des jeux fla­mands, et de la chi­co­rée (pas de café, on est nor­diste ou on ne l’est pas, le choix est fait).

Lire aus­si :
Les der­nières indis­cré­tions sur Bier­buik, la future can­tine de Florent Ladeyn rue royale

Là-bas, on y joue­ra aux flé­chettes ou au loto après avoir dégus­té un petit cochon bio des Flandres grillé ou une assiette de pommes de terres rôties. On boi­ra de la bière bras­sée sur place selon des recettes ima­gi­nées par le chef, on se tar­ti­ne­ra des rillettes mai­sons sur du pain au levain. Et ce ne sera pas cher. L’i­dée de Florent Ladeyn est de rendre sa cui­sine abor­dable.

Voi­là pour le pro­jet glo­bal. Florent Ladeyn ne va pas tar­der à nous dire le reste. En atten­dant, il recrute, si ça vous inté­resse.