Le Louvre-Lens embarque dans une odyssée homérique à partir de mars

Dans Culturons-nous

"Circé offrant la coupe à Ulysse", John William WATERHOUSE 1891. ©Louvre-Lens

Scroll par là

Per­sonne ne sait réel­le­ment à quoi il res­semble ou s’il a vrai­ment exis­té. Pour­tant tout le monde connaît son nom. Non, on ne parle pas de Dieu, Hal­lah ou Yah­vé mais d’Ho­mère, celui qui racon­tait jus­te­ment l’his­toire des dieux, demi-dieux et héros de l’An­ti­qui­té. Vous avez oublié vos clas­siques ? Le Louvre-Lens y remé­die dès le 27 mars pro­chain avec sa nou­velle expo tem­po­raire.

Pour cer­tains, ça reste un mau­vais sou­ve­nir de col­lège ou de lycée. Pour d’autres, c’est syno­nyme de conflit, d’a­mour, de tra­gé­die (Cou­cou l’Iliade) puis d’é­po­pée, de voyage et d’a­ven­ture (Cou­cou l’O­dys­sée). Pour tous, Homère reste l’aède le plus célèbre de la lit­té­ra­ture grecque. Qu’il ait exis­té ou non, peu importe les écrits sont res­tés et les his­toires qu’ils contiennent sont deve­nues les muses d’une pléiade d’ar­tistes à tra­vers les siècles.

C’est dans cette épo­pée pic­tu­rale que vous pro­pose de (re)plonger le Louvre-Lens à par­tir du 27 mars. Près de 300 œuvres jalon­ne­ront l’es­pace dédié aux expos tem­po­raires pour vous faire revivre la Guerre de Troie et le voyage de retour sans fin d’U­lysse vers Ithaque. La belle Hélène, Cir­cé, Achille, Péné­lope, Hec­tor seront bien évi­dem­ment là sans oublier les divi­ni­tés telles qu’A­thé­na, Poséi­don ou encore Aphro­dite. Et Homère aus­si of course.

Buste ima­gi­naire d’Ho­mère datant du IIe siècle après J‑C qui sera expo­sé au Louvre-Lens. ©Louvre-Lens

Visites-lec­tures, repé­rages ou encore siestes homé­riques (sur mate­las s’il vous plaît) sont pro­gram­més pour tra­ver­ser la mer médi­ter­ra­née plus serei­ne­ment. Le musée a éga­le­ment pré­pa­ré un wee­kend cos­play les 6 et 7 avril dédié entiè­re­ment aux héros. Mais vrai­ment à tous les héros : qu’ils soient antiques ou contem­po­rains, sor­tis de poèmes ou de comics, super ou pas. Bref, vous l’a­vez com­pris, il est grand temps qu’Héraclès fasse une bataille de pouces contre Iron­man et qu’A­chille tape cau­sette à Super­man pour cette his­toire de fichu talon.

Pour l’oc­cas’, tous ceux qui auront fait l’ef­fort de se dra­per en super-heros auront leur entrée gra­tos pen­dant le wee­kend. Mais on vous en repar­le­ra d’i­ci là, pas d’in­quié­tude.

En atten­dant, rete­nez au moins ces deux dates : le 27 mars, l’ex­po com­men­ce­ra et le 22 juillet, elle lar­gue­ra les amarres.