La Maison de la photo rouvrira en mars pour une nouvelle expo

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Pour l’heure, tou­jours pas de sub­ven­tions de la région ou de la mai­rie en vue pour la Mai­son de la pho­to. L’é­ta­blis­se­ment fivois a quand même réus­si à trou­ver un par­te­naire pri­vé pour rou­vrir au public. Ren­dez-vous en mars pour la pre­mière expo de l’an­née.

Il y avait tou­jours un petit espoir du côté de la rue Pierre Legrand , mais per­sonne dans le monde cultu­rel lil­lois n’a été sur­pris après le der­nier conseil muni­ci­pal. On y votait le bud­get pri­mi­tif de 2019, dont celui alloué à la culture. Et le retour de la sub­ven­tion annuelle de la Mai­son de la pho­to n’a pas eu lieu.

On ne va pas vous refaire toute l’his­toire mais entre les ten­sions poli­tiques muni­ci­pales et le futur Ins­ti­tut pour la pho­to du Vieux-Lille por­té par la région, la Mai­son de la pho­to n’est pas fran­che­ment dans une situa­tion confor­table. Tel­le­ment peu confor­table finan­ciè­re­ment par­lant que son direc­teur, Oli­vier Spille­bout, avait annon­cé la sus­pen­sion de sa pro­gram­ma­tion 2019 début jan­vier.

Lire aus­si :
La Mai­son de la Pho­to sus­pend ses expos, faute de moyens

On se retrouve un peu dans la posi­tion de David contre Goliath, image le direc­teur. Mais on a aus­si lan­cé des appels vers d’autres hori­zons et cer­tains ont eu des réponses”. Une banque métro­po­li­taine va deve­nir un par­te­naire pri­vé de la struc­ture et le musée de la pho­to­gra­phie de Char­le­roi a pro­mis de don­ner un coup de main à la mai­son lil­loise. “C’est ce qui va nous per­mettre de redé­mar­rer notre pro­gram­ma­tion d’ex­po­si­tions dès le mois de mars”, annonce Oli­vier Spille­bout. Au pro­gramme, deux artistes belges, une mère et sa fille, mais le direc­teur laisse pla­ner le mys­tère sur leur iden­ti­té jus­qu’au ver­nis­sage.

Rien ne dit que la Mai­son de la Pho­to ne soit contrainte de refer­mer tem­po­rai­re­ment ses portes après cette expo. L’i­dée de n’ou­vrir qu’un mois sur deux reste une option qu’O­li­vier Spille­bout garde encore en tête. Tout dépen­dra de la suite des attri­bu­tions de sub­ven­tions. Car si celle de la ville n’est plus d’ac­tua­li­té, il reste encore celle attri­buée aux Trans­pho­to­gra­phiques en jeu ain­si que celles deman­dées par la struc­ture fivoises à la Région.