Eddie Platt, l’escargot anglais, se chauffe pour revenir à Lille

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Il est anglais, parle français, fait des blagues dans les deux langues, et a une mission dans la vie : convaincre tout le monde de ramasser un déchet par jour. Il était passé en 2017 à Lille, et avait bien instagramé son passage. Aujourd’hui habitant du sud de la France, Eddie espère revenir à Lille pour récidiver.

Il faut l’écouter raconter son histoire, c’est un spectacle délicieux. “Je suis parti de Marseille, et j’ai fait huit mille kilomètres, le tour de France comme un escargot.” Ce trip, il le fait pour l’asso “Un Déchet par Jour / One Piece of Rubbish”, histoire de convaincre tout le monde que garder son territoire un peu propre, c’est à la portée de tous. “J’ai été pris en stop plus de 150 fois, j’ai dormi dans quarante-neuf endroits différents, et j’ai ramassé entre 75 et 2 millions de déchet. Les trucs en polystyrène, c’est des centaines de petites billes…

Dans le Nord, il passe quelques jours à Lille et à Berck, où il interpelle les gens avec un brin de provoc’ que son accent anglais rend charmant. “Je pense à ta mer, tu vois“, “Arrête de niquer ta mer“, dit-il aux passants qui ralentissent devant le personnage. “Lille, c’était vraiment super. On a fait aussi beaucoup d’apéros… Il y avait beaucoup de bienveillance, tout le monde est énervé par les déchets, les gens en ont marre. Et jeter par terre en disant que ça crée de l’emploi (les éboueurs…), c’est du bullshit.

Il y a quelques jours, Eddie nous envoie un message pour nous montrer la vidéo “best-of” de son périple de 8000 km. Elle commence par une séance de ramassage à Wazemmes avec des bambins qui hallucinent sur le nombre de capsules de bière qu’ils déterrent d’un parc. Puis on voit l’escargot anglais sur la plage de Berck, et dans des coins canons de France, montrer à quel point il est simple de se baisser pour ramasser des trucs qui n’ont rien à faire au sol.

Du coup, on en a profité pour lui demander s’il n’avait pas envie de revenir dans le coin pour faire un petit happening comme il en a le secret.Si les Ch’ti sont motivés, je remonte direct, c’est clair.Actuellement, il écrit un livre sur son expérience en France, et caresse l’envie de se faire un petit trip en Tanzanie. Mais il ne faudra pas le trop le pousser pour remonter dans le Nord, on le sent bien. D’autant que “c’est à Lille qu’on boit les meilleures bières”. On ne va pas le contredire, bien sûr.

Pour suivre l’actu de son association “Un déchet par jour / One Piece of Rubbish”, c’est sur Facebook que ça se passe. Et on vous dit dès que l’escargot entame son voyage pour Lille.