Maker Faire, la grosse foire de la science, investit le Tripostal en mars

Dans C'est green, Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

C’est un genre de très grosse concentration d’inventeurs à la sauce Géo Trouvetou, un haut lieu du do it yourself, un chouette endroit où la créativité a les mêmes bordures que l’imagination. La troisième édition de Maker Faire est dans les starting blocks. Ça se passera du 1er au 3 mars au Tripostal.

Ça va être un joyeux bordel, on n’a pas peur de le dire. Avec 400 makers, cette édition devrait vous faire voyager dans le monde fabuleux de la science. Vous pourrez y rencontrer de rares spécimens de gens dont le cerveau est capable d’avoir sept idées de génie à la seconde, et qui sont prêts à toutes les mettre en oeuvre.

Et si on organisait une course de ponceuses ?” “Ce serait pas hyper marrant d’inventer un système de boite qu’on se met sur les épaules pour agrandir la taille de nos têtes ?” “On ne ferait pas un atelier sur la construction de murs en paille ?” “Ce serait pas trop de la balle si on inventait une enceinte bluetooth à monter soi-même ?” Fringues connectées, ateliers pour apprendre à faire tout un tas de choses soi-même (genre réparer) au lieu de jeter ou d’acheter que du neuf, découvertes, innovations… Le programme est très chargé, et vous n’aurez pas assez de trois jours pour tout voir.

Sinon, vous pourrez aussi vous amuser comme des petits fous avec des courses de petites voitures que vous aurez vous-même construites, apprendre à coder correctement votre robot, ou descendre dans la cave du Tripostal pour assister ou participer à une course de drones dans le noir. Voilà, ça va être l’amusette à tous les étages.

On vous conseille de prendre vos billets bien à l’avance. Pour permettre à tout le monde de voir correctement tous les stands et les ateliers, on vous demandera de choisir un créneau d’arrivée. Pour les tarifs, le plein est à 9 euros. Si vous avez moins de 18 ans ou êtes étudiant, vous serez plutôt sur un ticket à 6 euros. Et si vous avez moins de 6 ans, c’est gratuit. Mais vous ne lisez très certainement pas Vozer.

Toutes les informations sur le site de Maker Faire.