Un syndicat de Sciences Po s’oppose à l’élection de Gérald Darmanin au conseil d’administration

Dans Lille, Politique

Photo ©GoogleMaps

Scroll par là

Le ministre de l’Ac­tion et des Comptes publics pour­rait sié­ger au Conseil d’Ad­mi­nis­tra­tion (CA) de Sciences Po Lille. La direc­tion de l’IEP a pro­po­sé son nom, deux jours avant l’é­lec­tion de son nou­veau CA. Le syn­di­cat SUD Soli­daires Étu­diant a lan­cé une péti­tion inti­tu­lée “Non à Gérald Dar­ma­nin au CA de Sciences Po Lille !

Alors que Sciences Po Lille a signé la Charte éga­li­té de genre, la pro­po­si­tion de Gérald Dar­ma­nin est un mau­vais signal”. C’est Alix, étu­diante en 4e année à l’IEP et membre de SUD-Soli­daires qui nous l’ex­plique. D’où cette péti­tion, lan­cée jeu­di der­nier.

Le syn­di­cat a mis en ligne cette péti­tion après une cam­pagne d’af­fi­chage sau­vage lan­cée dès que la direc­tion de Science Po a men­tion­né le nom du ministre.

Le syn­di­cat accuse Gerald Dar­ma­nin de “racisme”, “d’ho­mo­pho­bie”, de “sexisme”. Il lui reproche d’a­voir “été accu­sé de viol, abus de pou­voir, tra­fic d’influence et abus de fai­blesse par plu­sieurs femmes à Tour­coing”, bien que la jus­tice l’ait blan­chi, décla­rant un non lieu pour chaque affaire.

La péti­tion recense 1 200 signa­taires. Par­mi eux, des étu­diants de Sciences Po bien sûr. Mais aus­si des per­sonnes “exté­rieures à Sciences Po que ça dérange de voir mon­sieur Dar­ma­nin à un tel poste de pou­voir”.

Sciences Po Lille a déci­dé de repor­ter l’é­lec­tion de son nou­veau Conseil d’Ad­mi­nis­tra­tion. “On espère que Dar­ma­nin ne sera plus pré­sen­té”, confie Alix. “On aime­rait que les étu­diants puissent pro­po­ser eux-mêmes des per­son­na­li­tés exté­rieures pour sié­ger au CA”.

SUD-Soli­daires demande la pro­po­si­tion d’un autre can­di­dat. Il appelle à ne pas voter pour Gérald Dar­ma­nin, si son nom est main­te­nu. Enfin, le syn­di­cat demande à “la direc­tion de Sciences Po Lille de prendre conscience des pro­blèmes que ça pose de pro­po­ser une per­son­na­li­té comme Gérald Dar­ma­nin pour sié­ger à un tel poste”.