Les Oiseaux, le nouveau nid qui foisonne de gourmandise

Dans C'est green, Food Porn, Lille
Scroll par là

C’est le bar-resto de la rue d’Inkermann à découvrir sous ce doux soleil hivernal. On vous emmène, vous et votre faim, chez les Oiseaux, le nouvel établissement de la team de l’Ilôt Bar qui a ouvert en février. 

On ne va pas vous refaire toute l’histoire des Oiseaux car on vous l’a contée il y a quelques semaines juste ici. On préfère vous dresser un tableau poétique et gastronomique du moment : l’estomac sort d’hibernation et a besoin de se réchauffer d’une cuisine légère et savoureuse sous une verrière entourée de bois qui sent bon la forêt et le printemps. Oui, quand vous entrez chez les Oiseaux, votre ventre gargouille. Quand vous en sortez, il gazouille. #PoêteEnHerbeFolle

Lire aussi :
Après l’Îlot Bar, les Oiseaux ouvrent leur nouveau bar-resto à République

Déjà, il y a cette déco nature, simple mais travaillée. Et puis il y a cette fameuse verrière et cette petite cour qui donne déjà envie d’être en été et d’y traîner avec des potes jusqu’à la fermeture. Sans oublier le bar en bois construit autour de la structure d’un vieux piano. Et la cuisine ouverte pour parfumer le tout.

Rien qu’avec ça, vous êtes contents d’avoir franchi la porte. Sauf qu’il y a encore mieux : de bonnes bières pressions et un menu de saison qui tient sur une ardoise format A3 : au choix, deux entrées, deux plats, deux desserts qui varient. “L’option végé va arriver d’ici peu et ajouter une nouvelle offre en plat“, confient les Oiseaux.

Quand on avait rencontré ces fameux Oiseaux (à savoir Flo, Sylvain et Ben), ils nous avaient parlé de leurs valeurs communes qu’ils voulaient faire infuser dans leur nouveau bar-resto : le respect de la nature, le bio, le local, les gens et la convivialité.

Pour ça, ils ont aussi misé sur des becs fins en cuisine : à savoir Vincent Nogueira, the big chef, et Lucas Tricot, jeune chef plus que prometteur autant en salé qu’en sucré. On vous laisse manger avec les yeux.

Allez, on arrête les envolées lyriques et on revient sur terre avec du pratico-pratique : les Oiseaux, c’est au 7 rue d’Inkermann et ils ouvrent leur nid douillet aux ventres affamés du mardi au samedi, midi et soir.