BarBars, l’appli lilloise qui vous aide à trouver le bar de votre soirée

Dans Bière, Chill, Lille
Scroll par là

C’est bien connu, plus il y a de choix, plus c’est com­pli­qué de choi­sir. Alors quand on sait que Lille comp­ta­bi­lise plus de 350 bars, on se doute que pour mettre tout le monde d’ac­cord, c’est par­fois com­pli­qué. Enfin, “c’é­tait”. Car deux déve­lop­peurs lil­lois ont pris le pro­blème à bras les cla­viers.

On a tous vécu cette situa­tion : vous dis­cu­tez sur le groupe Mes­sen­ger ou What­sApp de votre bande de potes et là, quel­qu’un lance le fameux : “On boit un verre ce soir ?” Après pas mal de réponses affir­ma­tives, un autre pote ose poser la ques­tion qui va entraî­ner le début des négo­cia­tions : “On va où ?”.

Sauf que :

  • Car­men veut une ter­rasse pour fumer (et ce n’est pas négo­ciable)
  • OK mais dans ce cas il faut qu’elle soit chauf­fée et cou­verte pour Ludo qui ne veut pas cho­per une pneu­mo­nie
  • Karim veut son jeu de flé­chettes (sinon, c’est mort, il vient pas)
  • Marine veut pou­voir grailler quelque chose (même si man­ger, c’est tri­cher)
  • Lucile veut sa bière pré­fé­rée à la pres­sion
  • Tan­guy n’a pas trop de thunes en ce moment donc si on pou­vait cho­per l’hap­py hour ça serait pas mal…

Bref, c’est le bor­del.

Cette situa­tion, deux déve­lop­peurs lil­lois la connaissent aus­si. Contrai­re­ment à nous (et peut-être vous), ils ont les skills pour remé­dier à ce pro­blème.

Barathon en mode data

Ils s’ap­pellent Arthur et Guillaume. Le pre­mier a 26 ans, l’autre 22. L’un est déve­lop­peur IOS, l’autre pour Android. Leur énorme point com­mun, ce n’est fina­le­ment pas le taf où ils se sont ren­con­trés mais leur amour des flé­chettes, un godet à la main.

On aimait bien aller jouer en after­work mais on aimait aus­si chan­ger de lieu et en décou­vrir de nou­veau, raconte Arthur. Sauf qu’on vou­lait quand même nos flé­chettes et on ne savait pas for­cé­ment où trou­ver ce qu’on cher­chait. Le pro­jet de Bar­Bars est par­ti de là.” Tout sim­ple­ment.

Les deux amis se sont donc lan­cés dans cette aven­ture un peu folle d’al­ler visi­ter tous les bars de la capi­tale des Flandres pour recen­ser sur une seule et même appli’ les pres­sions, les prix, les hap­py hours, les ter­rasses, les baby­foots, flé­chettes, billards etc. Un bara­thon assez énorme qu’ils ont démar­ré il y a main­te­nant deux ans.

Aujourd’­hui, ils ont déjà recen­sé 90 bars de Lille et bar­bars est sor­ti offi­ciel­le­ment cette semaine.

Mode d’emploi

C’est tel­le­ment simple d’u­ti­li­sa­tion qu’un enfant sau­rait le faire (mais Bar­Bars n’est pas une app’ pour bam­bins, on est bien d’ac­cord).

Plu­sieurs options s’offrent à vous :

  • La flem­marde : vous allez sur la carte de Lille et optez pour le bar le plus proche.
  • L’a­ven­tu­rière : vous allez sur la liste qui recense tous les bars visi­tés par Bar­bars et vous cli­quez sur un au hasard.
  • L’é­co­nome : vous allez sur l’on­glet pro­mo qui vous donne les bons plans du moment avec les bars par­te­naires de l’ap­pli.
  • L’or­ga­ni­sée : vous cli­quez sur “Recherche avan­cée” et là vous entrez tous les cri­tères de la bande pour trou­ver the bar qui va conten­ter tout le monde. (S’il existe of course)

Arthur et Guillaume conti­nuent leur bara­thon pour com­plé­ter leur base de don­nées et l’ap­pli­ca­tion va donc conti­nuer d’é­vo­luer. “On essaye d’a­jou­ter dix nou­veaux bars chaque semaine, détaille Arthur. Notre but, c’est de deve­nir le guide de soi­rées des Lil­lois avec toutes infos et les bons plans”.

Car le duo en pro­fite aus­si pour nouer des par­te­na­riats avec cer­tains gérants de bars. “Grâce à ça, on peut aus­si faci­li­ter le bou­lot des BDE qui veulent orga­ni­ser leur soi­rée à l’ex­té­rieur”. Pro­mis, ils ne négo­cient pas les prix à la bar­bare.

Pour télé­char­ger l’ap­pli­ca­tion Bar­Bars, rien de plus simple : si vous êtes sous IOS, c’est juste ici et sous Android, c’est .