L’Échappée Bière organise sa deuxième nuit de la bière en juin

Dans Bière, Lille, Night Night
Scroll par là

Imaginez : vous montez dans un bus un soir à 19 heures, pour en ressortir (définitivement) le lendemain vers 5 heures du mat’. Entre ces deux moments, vous avez sillonné le territoire brassicole, fait une bonne grosse fête, goûté des bières merveilleuses, et découvert tout un patrimoine. C’est le principe de la Nuit de la Bière. La seconde édition aura lieu dans la nuit du 7 au 8 juin.

On va vous l’avouer tout de suite : on était de l’édition 2018. Donc on sait à peu près de quoi on parle. Mais reprenons depuis le début. Depuis plusieurs années, l’Échappée Bière, agence de tourisme brassicole, propose des tas de formules pour découvrir la richesse du territoire sous l’angle le plus festif, à savoir la bière. Cours de biérologie, jeux de piste, dégustations… Les membres de la société ont bien vadrouillé avec le seul but de vous faire découvrir tous les aspects de la bière.

L’année dernière, la chouette équipe a eu une belle idée : celle d’une nuit de la bière, où un car emmènerait les participants d’une brasserie à l’autre lors d’une longue et joyeuse nuit. Et comme on vous le disait, on peut en attester, la première édition était parfaitement épique. On a pris l’apéro à la brasserie Terre et Tradition à Quérénaing, assisté à un brassin public dans la splendide brasserie du Cateau (coucou la Vivat), mangé une potée à la brasserie du Baron (coucou la Cuvée des Jonquilles), et terminé avec un concert épique des Zazous devant soleil levant à la brasserie Jenlain. C’était éprouvant, riche, souvent hilarant, et après avoir dormi tout le samedi, on s’est dit qu’on se ferait bien ça plus souvent.

Ou au moins une fois par an, donc : l’Échappée Bière remet ça cette année, mais le parcours change. Après la Sambre-Avesnois, rendez-vous est donc donné en Flandres. Départ vers 19h30, le 7 juin, pour un premier arrêt à la brasserie Beck, à Bailleul, qui a le double mérite de brasser l’Homelpap et de cultiver du houblon (ils ont aussi des chevaux géants, si vous voulez tout savoir). A cette période, il sera bien haut, ce sera beau.

Puis vous décollerez pour la brasserie Saint-Sylvestre, de chez qui sort la 3 Monts, rien que ça. Ensuite ? Vous irez reprendre des forces à coup de pain-terrine-cornichons à la brasserie Bellenaert, qui s’est fait une spécialité des brassins éphémères. Et vous irez terminer votre nuit à Marquette-lez-Lille, dans les nouveaux locaux de la brasserie Célestin, qui fait avec talent la Hoppy Yuzu, la Dix ou encore la Wal Triple. Chouette programme, hein ? Juste, ne prévoyez rien le lendemain, croyez-en notre expérience.

Pour prendre vos places, ça va se passer sur le site de la Nuit de la Bière. Pour l’aventure (deux verres par brasserie, le voyage et la nourriture), il faudra mettre 79 euros dans le panier. Et si vous êtes Strasbourgeois ou Bordelais, des Nuits de la Bière sont aussi organisées la même nuit.