Un appel à projets pour participer à l’agriculture urbaine de Roubaix

Dans C'est green, Santé !
Scroll par là

On vous en par­lait déjà dans un article ici, ces der­niers temps, entre zéro déchet et éco­no­mie cir­cu­laire, la ville de Rou­baix est à fond dans la tran­si­tion éco­lo­gique. Un nou­vel appel à pro­jets est lan­cé sur le déve­lop­pe­ment de son agri­cul­ture urbaine. Avis aux jar­di­niers créa­tifs qui sou­haitent se lan­cer dans l’aventure : vous avez jusqu’au mois de mai pour lais­ser mûrir vos idées.

Vous le savez, tout le monde en parle : la tran­si­tion éco­lo­gique, c’est un petit peu le nou­vel enjeu majeur de ces pro­chaines années si on veut évi­ter de finir sur une pla­nète-ham­mam avec trois cyclones par semaine. Cette tran­si­tion passe par le déve­lop­pe­ment de nou­veaux modes de consom­ma­tion et donc de culti­va­tion.

Depuis octobre 2017, Rou­baix a lan­cé sa stra­té­gie ‘’Ville nour­ri­cière’’ et réper­to­rié les dif­fé­rentes friches indus­trielles (culti­vables of course) répar­ties sur son ter­ri­toire pour y déve­lop­per des pro­jets d’a­gri­cul­ture urbaine. En plus de vous coû­ter moins cher que d’a­che­ter vos légumes en super­mar­ché, c’est aus­si une chouette acti­vi­té qu’on appré­cie de pou­voir pra­ti­quer quand on habite en ville. Au delà de ça, c’est un pro­jet qui per­met de trou­ver une nou­velle uti­li­té aux anciens bâti­ments de l’industrie tex­tile au lieu de les détruire sys­té­ma­ti­que­ment.

En revanche, autant vous pré­ve­nir tout de suite : si vous galé­rez déjà à entre­te­nir le per­sil sur votre bal­con, ça ne va pas le faire. Là, on parle plu­tôt d’une dizaine de sites avec une sur­face allant de 1 000 m² à 2,5 hec­tares. Donc autant vous dire que c’est déjà de la bonne sur­face pour se lan­cer. Ces ter­rains sont gérés par la ville ou d’autre par­te­naires comme la MEL ou des bailleurs pri­vés et n’attendent que vos idées pour com­men­cer à ger­mer (c’est beau la poé­sie).

Evi­dem­ment des visites sur les dif­fé­rents sites en ques­tion seront orga­ni­sées avec les can­di­dats pour qu’ils puissent avoir une meilleure vue sur les carac­té­ris­tiques de chaque lieu à prendre en compte.

Com­ment ça va se pas­ser, très concrè­te­ment ? Très simple :

  • Vous devrez rédi­ger un dos­sier de 10 pages max qui résume votre pro­jet avec quelques visuels péda­go­giques his­toire d’illustrer un peu tout ça.
  • La date limite pour le dépôt des can­di­da­tures est fixée au 15 mai, 17 heures.
  • Le tout est à envoyer en PDF à cette adresse : auleclercq@ville-roubaix.fr

Plus d’in­fos et contacts sur le site dédié de l’ap­pel à pro­jet.