Le bistrot du futur s’appelle Britney et il ouvre bientôt à Lebas

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Ils sont barrés, et ça fait du bien : les membres de la team du Mag’ / Mother / Babe vont ouvrir en mai un nouveau lieu où la convivialité et la bonne bouffe devraient être au centre de tout. Une sorte de bistrot. Mais du futur. Ou plutôt de maintenant. On ne vous en dit pas plus et on vous laisse avec le nom du resto : Britney. Barrés, on vous dit.

Oui, oui, d’ici la fin du printemps vous allez pouvoir prononcer cette phrase : “Hey, on irait pas manger chez Britney ce soir ?” Ce nouveau spot délirant-gourmand est en train de s’installer à J.-B. Lebas, à la place de l’ancienne Cour des Vignes (entre la Mousse Touch’ et le Mac’Allans). Si vous n’y êtes jamais rentrés, sachez que les lieux font quand même plus de 200m2. De quoi ravitailler les estomacs et gosiers de pas mal de Lillois.

A l’intérieur, la déco sera épurée et minimaliste. “C’est dans l’assiette et l’ambiance que ça se passera, tease Thibault, membre de la team. On veut reprendre les codes anciens du bistrot mais en les mettant à notre sauce, celle de notre époque, de notre génération“. La team imagine donc son bistrot du retour vers le futur qui aurait gardé toute sa convivialité, son comptoir avec le taulier derrière, et de quoi grailler comme il faut si l’estomac commence à gargouiller.

Pour ça, elle compte sur ses deux bars, ses espaces à partager et de nouveaux et jeunes talents en cuisine qui suivent le délire du lieu. “On veut rompre la formalité des tables pour que quelqu’un qui vient boire un coup seul puisse au final parler, et pourquoi manger avec ses voisins, encore inconnus le matin même“, continue Thibault.

Et maintenant, on le sait, vous vous dites : mais que vient faire Britney dans cette histoire ? Déjà, “les noms traditionnels pour un bistrot, on n’en voulait pas. Pas parce qu’on va forcément faire mieux, juste parce qu’on veut l’ancrer dans notre génération“.

Guilty pleasure

Le projet Britney, vous l’aurez compris, ça part surtout d’un délire entre potes. On vous refait l’histoire : Péo, Thibault, Paulo et Darius forment la joyeuse bande qui fait tourner le Magazine Club et qui a ouvert ensuite le Mother à J.-B. Lebas et le Babe dans le centre.

Et comme toute bande de potes qui se respecte, elle se fait des virées en voiture avec la musique à fond en parlant de projets futurs. “Cette fois-là, on revenait de Gand et Justin Timberlake passait à la radio, raconte Thibault. On s’est mis à déconner en se disant qu’on pourrait créer un menu fendard en ne reprenant que des tubes de Timberlake.” Ne vous emballez pas, vous n’allez pas trouver de “Cry me a burger” dans le nouvel établissement de la team.

En revanche, voilà comment le nom Britney s’est retrouvé associé à leur nouveau projet. [Pour ceux qui ne s’en souviennent pas (ou qui n’étaient pas nés), on vous rappelle juste que Justin et Britney ont été en couple].

Symbole d’une certaine époque et d’une certaine génération et, surtout, synonyme de “guilty pleasure” musical chez les quatre amis. “Et notre Britney ce sera vraiment ça : un guilty pleasure mais version bouffe“. Pas en mode “Toxic” mais plutôt “Ooops I dit it again“, on vous rassure.

Rendez-vous fin mai pour vous faire découvrir les lieux. Et en attendant, pour suivre l’info du lieu en temps réel, il y a Insta.