La Bouquinerie du Sart va ouvrir une seconde librairie

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous, Lille

© Bouquinerie du Sart

Scroll par là

D’ici cet été, la Bouquinerie du Sart de Villeneuve-d’Ascq aura un deuxième pied-à-terre métropolitain avec une nouvelle librairie à Roncq. C’est l’occasion de vous (re)conter la belle histoire de cette petite entreprise qui transforme les livres et les vinyles dont on ne veut plus en emplois solidaires.

En à peine quatre ans, la Bouquinerie du Sart a su prouver qu’on pouvait combiner commerce, social et amour de la lecture. Une recette qui peut étonner mais qui fonctionne plus que bien à Villeneuve-d’Ascq où la petite entreprise sociale collecte aujourd’hui 5 000 livres par jour. “On est devenu une belle usine de tri“, résume avec le sourire Domitille qui y travaille. Elle qui a débuté comme bénévole ne s’en plaint pas, bien au contraire. “Parce que plus on trie, plus on vend, plus on peut embaucher“.

Car l’objectif initial de la Bouquinerie n’est pas d’être un simple lieu de déstockage de livres d’occasion, mais de créer des emplois solidaires. Autrement dit : aider les personnes des centres d’hébergement du secteur par le travail. Une entreprise-asso-école en somme, fondée en 2015 par Vianney et Marine qui cherchaient à la base à créer de nouvelles places d’hébergement.

Mais finalement, le projet de bouquinerie c’est encore plus concret, explique Domitille. On offre un contrat d’un an à une personne qui vient d’un foyer. Avec ce 20h/semaine, elle peut déménager du centre et on va l’aider bien entendu. Pendant six mois, on la laisse se remettre au travail tout doucement à la Bouquinerie. Et puis on lui demande ce qu’elle aimerait réellement faire dans la vie pour l’aider à réaliser au mieux son projet“.

Après un an à la Bouquinerie, c’est le grand départ et un nouvel employé solidaire peut débarquer pour l’année.

Aujourd’hui, l’équipe compte 14 personnes dont 7 en réinsertion et continue de grandir doucement mais sûrement. Avec toujours le même rêve en tête : “avoir un entrepôt dans chaque grande ville de France avec des librairies disséminées un peu partout pour continuer d’entretenir l’accès à la culture“. Pour l’instant, l’équipe bosse sur sa seconde librairie de Roncq. Elle aura beau être dans la galerie commerciale d’Auchan, “elle gardera le même esprit”, promet Domitille, “avec du mobilier en palettes, plein de bouquins à partir de 2€” et du sourire en veux-tu en voilà.

D’ailleurs, si vous aussi le combo commerce-social-lecture vous botte pas mal, sachez que la Bouquinerie est souvent à la recherche de bénévoles mais aussi de stagiaires (sur de longues périodes) et d’étudiants en quête d’un job de 16 ou 20 heures/semaine. Il suffit d’envoyer un petit mail à contact@bouquineriedusart.com et Domitille se fera une joie de vous répondre.

© Bouquinerie du Sart

Sinon, il y a aussi plein de services très pratiques pour ceux qui aiment les bouquins, les BD, les DVD ou encore les vinyles.

  • Go sur le site de la Bouquinerie pour trouver son bonheur en ligne et mettre une alerte sur des titres que vous recherchez.
  • Un petit tour IRL au 7 boulevard Albert à Villeneuve d’Ascq (ouvert du lundi au samedi).
  • Pour les dons, vous pouvez aller déposer les bouquins que vous ne lisez plus dans l’une des 83 box de la Bouquinerie dans le coin ou appeler directement Eloi au (07 810 910 63) pour qu’il vienne chercher directement vos vinyles, CD, BD DVD (pas de livres vous aurez compris) un brin plus fragiles.