Il va y avoir des zones non fumeurs sur les plages belges

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Si vous êtes des habitués d’Ostende, La Panne ou encore Le Coq, faites gaffe à l’endroit où vous posez votre serviette : certaines zones seront interdites aux fumeurs sur ces plages.

Vous fumez si vous voulez, là n’est pas la question. Le problème, c’est que le doux sable fin des plages fait, depuis toujours, office de cendrier géant pour bon nombre de fumeurs. On ne va pas les blâmer, vu que longtemps, on a ignoré les effets d’un cul de clope sur l’environnement. Mais maintenant on le sait à peu près. Par exemple, un seul mégot pollue 500 litres d’eau à lui tout seul. Ou encore, les filtres de clopes mettent un à deux an à se décomposer, et constituent l’une des principales causes de pollution des océans. Et quand on est à la plage, on est à quelques mètres de la mer.

Autre argument donné par les communes belges : pas hyper fun de laisser les gamins jouer au ballon au milieu des mégots de clopes.

Et voilà, c’est donc décidé : des zones non-fumeurs vont être installées dans les prochaines semaines sur les plages d’Ostende, La Panne et Le Coq. Et gaffe, la police veillera au respect de cette interdiction, même si les amendes ne devraient pas pleuvoir tout de suite pour ceux qui n’auraient pas bien lu les panneaux.

En France, l’idée même d’interdire la clope dans un endroit ouvert au grand air fait frémir les fumeurs. Sur la côte d’Opale, pas une seule plage n’a instauré une zone interdite aux fumeurs. Il y en a quelques unes dans le sud de la France, et surtout en Corse (une vingtaine). A défaut de zone non fumeur, des cendriers publics pourraient au moins être un bon compromis. On dit ça, on dit rien.