Il va y avoir des zones non fumeurs sur les plages belges

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Si vous êtes des habi­tués d’Os­tende, La Panne ou encore Le Coq, faites gaffe à l’en­droit où vous posez votre ser­viette : cer­taines zones seront inter­dites aux fumeurs sur ces plages.

Vous fumez si vous vou­lez, là n’est pas la ques­tion. Le pro­blème, c’est que le doux sable fin des plages fait, depuis tou­jours, office de cen­drier géant pour bon nombre de fumeurs. On ne va pas les blâ­mer, vu que long­temps, on a igno­ré les effets d’un cul de clope sur l’en­vi­ron­ne­ment. Mais main­te­nant on le sait à peu près. Par exemple, un seul mégot pol­lue 500 litres d’eau à lui tout seul. Ou encore, les filtres de clopes mettent un à deux an à se décom­po­ser, et consti­tuent l’une des prin­ci­pales causes de pol­lu­tion des océans. Et quand on est à la plage, on est à quelques mètres de la mer.

Autre argu­ment don­né par les com­munes belges : pas hyper fun de lais­ser les gamins jouer au bal­lon au milieu des mégots de clopes.

Et voi­là, c’est donc déci­dé : des zones non-fumeurs vont être ins­tal­lées dans les pro­chaines semaines sur les plages d’Os­tende, La Panne et Le Coq. Et gaffe, la police veille­ra au res­pect de cette inter­dic­tion, même si les amendes ne devraient pas pleu­voir tout de suite pour ceux qui n’au­raient pas bien lu les pan­neaux.

En France, l’i­dée même d’in­ter­dire la clope dans un endroit ouvert au grand air fait fré­mir les fumeurs. Sur la côte d’O­pale, pas une seule plage n’a ins­tau­ré une zone inter­dite aux fumeurs. Il y en a quelques unes dans le sud de la France, et sur­tout en Corse (une ving­taine). A défaut de zone non fumeur, des cen­driers publics pour­raient au moins être un bon com­pro­mis. On dit ça, on dit rien.