A l’ISCOM, en master 2, c’est alternance pour tout le monde

Dans Article Sponsorisé, Lille, WorkWorkWork
Scroll par là

Article spon­so­ri­sé @ISCOM

Sou­vent, les écoles pro­posent des cur­sus en alter­nance, ou des stages de quelques mois. Mais peu incluent dans leur cur­sus une année en alter­nance. Pour l’IS­COM, la der­nière année se fait obli­ga­toi­re­ment en entre­prise. His­toire de mettre bien toutes les chances de son côté pour se faire embau­cher.

On se la refait. A l’IS­COM, vous entrez en pre­mière, troi­sième, qua­trième ou cin­quième année, et vous choi­sis­sez votre spé­cia­li­sa­tion : Créa 360, rela­tions publiques, mar­ke­ting… Vous faites votre cur­sus nor­ma­le­ment jus­qu’à la qua­trième année, avec des stages par ci, par là, et en cin­quième année, tout change.

Parce qu’au lieu d’être sur une base théo­rique, vous vous plon­gez direct dans le bain de la pro­fes­sion­na­li­sa­tion. Et là, pour le coup, l’é­cole ne vous laisse pas le choix. A l’IS­COM, la cin­quième année se fait en alter­nance ou ne se fait pas. “A la fin de l’an­née, ils sont employables par l’en­tre­prise où il étaient en alter­nance, ou dans une autre entre­prise où on les aide à trou­ver du tra­vail”, pré­cise Maxime Maldent, conseiller de for­ma­tion et char­gé des rela­tions avec les entre­prises. C’est lui qui vous file un coup de main pour trou­ver la boite dans laquelle vous allez taf­fer pen­dant toute votre der­nière année.

Lui-même se défi­nit comme le “tin­der de l’emploi”. Son job est de faire mat­cher votre pro­fil avec les entre­prises et agences de com’ par­te­naires. “Tous les étu­diants trouvent une entre­prise pour leur alter­nance”, pro­met-il. Et on peut ajou­ter que presque tous les étu­diants trouvent un tra­vail der­rière : “Le taux d’employabilité est de 92%, cette année.” Com­pre­nez que dans les trois mois qui suivent la fin de leur cur­sus, l’im­mense majo­ri­té des étu­diants sor­tis de l’IS­COM ont signé un contrat. Et en 2019, on n’a pas envie de cra­cher sur ce genre de chiffre qui fait plai­sir.

On vous rap­pelle, tout de même, que vous pou­vez inté­grer l’é­cole en troi­sième, qua­trième et cin­quième année, et qu’il n’est pas trop tard pour la ren­trée 2019/2020 : vous pour­rez vous ren­car­der lors de la jour­née portes ouvertes qui se tien­dra le 27 avril de 10 heures à 13 heures. L’ISCOM habite dans le centre, au 57 rue Pierre-Mau­roy.

Article spon­so­ri­sé @ISCOM