Les Marocaines au centre d’une nouvelle expo à la Maison de la Photo

Dans Culturons-nous, Lille

© Tristan Collin

Scroll par là

A Fives, la Mai­son de la Pho­to met l’accent sur la représen­ta­tion des femmes au Maroc de l’im­agerie colo­niale à nos jours. ‘’Du regard de l’autre au regard sur soi …’’, l’ex­po­si­tion, pen­sée par Nathalie Locatel­li, présente des artistes dont la majorité sont des femmes, mil­i­tantes visuelles pour la libéra­tion du corps féminin.

Si votre dada c’est plutôt la pho­to que l’art con­tem­po­rain, on vous con­seille cette très belle expo­si­tion qui se saisit d’un sujet épineux à abor­der dans la cul­ture du Maghreb. On com­mence par rap­pel­er au vis­i­teur que le corps de la femme est un ter­rain de dom­i­na­tion et un enjeu de pou­voir avec des ”cartes postales” de l’époque colo­niale où se for­gent les pre­miers fan­tasmes autour de la fig­ure de la femme Arabe.

A ces visions du passé, on fait cor­re­spon­dre celles du présent, plus expéri­men­tales, comme les séries d’Hou­da Kab­baj où les formes du corps féminin sont super­posées à celles de la Nature.

© Tris­tan Collin

Toute la jeune généra­tion d’artistes maro­cains se fait égale­ment enten­dre avec des œuvres plus engagées sur le ter­rain de la (re)conquête du corps de la femme par des femmes, de son appro­pri­a­tion dans l’art pour servir son éman­ci­pa­tion comme le sug­gère les clichés de Rim Bat­tal.

Si vous arrivez à vous caler un créneau par­mi les cen­taines d’événe­ments label­lisés Eldo­ra­do de ce print­emps, allez donc faire un tour par cette expo très réussie. Comptez entre 3 euros et 5 euros pour l’en­trée selon que vous béné­fi­ciez d’un tarif réduit ou pas. La Mai­son de la Pho­to est ouverte du jeu­di au dimanche entre 11 heures et 18 heures.