Envie de tout plaquer ? Rejoignez les apéros paumé.e.s

Dans Ch'est bieau, Lille, WorkWorkWork
Scroll par là

Parfois, vous aimeriez tout envoyer valser. Vous vous demandez réellement pourquoi vous vous êtes cogné trois ou cinq ans d’études pour faire un taff qui ne vous rend pas heureux. Et vous hésitez vraiment, mais alors vraiment, à tout plaquer pour devenir ébéniste. Vous n’êtes pas seul.

La preuve avec les apéros paumé.e.s, qui, après avoir eu un vrai succès à Paris, débarquent à Lille. “C’est toute cette génération 25-35 ans qui est en quête de sens“, détaille Anthony Jaugeard, à l’origine du premier apéro paumé.e.s de Lille. “Les carrières longues, c’est fini, il y a de nouveaux défis environnementaux et sociétaux, on entre dans une nouvelle période. On s’adresse aux gens qui se posent plus de questions qu’ils n’ont de réponses.

Anthony lui-même s’est égaré. “J’ai fait un bac +5 en économie, et j’ai commencé tout de suite à travailler après. A 24 ans, j’étais en CDI, dans un bon poste, bien payé, avec un super CE. C’était ce qu’on peut appeler un job de rêve. Mais je n’étais pas à l’aise, et j’ai fini par être déprimé.Je me suis posé beaucoup de questions. J’avais tout ce que mes parents considèrent comme une réussite sociale, mais je n’étais pas heureux du tout dans cette routine.” Il culpabilise, tourne en rond, se trouve bien seul. “J’ai vraiment souffert d’une solitude intense, à ce moment là.” Et comme de plus en plus de gens de cette génération, Anthony a décidé de sauter le pas.

“La paumitude existe aussi à Lille”

Il quitte son job en 2018, après avoir rejoint la communauté Make Sense dont émanent les Paumé.e.s à Paris. “Ça m’a permis de me réaligner avec mes valeurs.” Aujourd’hui, il propose ses services en tant que consultant free lance, et s’apprête à démarrer un CAP pâtisserie… Tout en organisant, avec deux amies Marianne et Julie, qui ont tout plaqué pour devenir respectivement céramiste et vendeuse de fripes, le premier apéro paumé.e.s de Lille. “Parce que la paumitude existe aussi à Lille !

Le premier apéro se fera autour du stress professionnel, poursuit Anthony. Il y aura des témoignages de paumé.e.s, et l’un des fondateurs de l’application Petit Bambou (appli de médiation) viendra raconter son histoire.” Puis les participants pourront échanger ensuite sur leurs expériences différentes ou similaires. “Parfois, ça fait juste du bien de savoir qu’on n’est pas tout seul“, conclut Anthony.

Le premier apéro paumé.e.s se passera au Now Coworking, du palais de la bourse, place du Théâtre, le 30 avril à 19 heures. L’entrée est gratuite, mais il faut impérativement réserver en ligne, le nombre de places étant limité. On vous met le lien vers l’event Facebook, ce sera plus simple. Et pour aller plus loin, la page sur les paumé.e.s sur le site de Make Sense.