La distillerie Claeyssens va être reprise par la brasserie Saint-Germain

Dans Bière, Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

C’é­tait un petit peu alar­mant : la dis­til­lerie Claeyssens, à Wambrechies, bien con­nue pour son genièvre, annonçait sa mise en vente le mois dernier. Et tout le monde se demandait si l’un des derniers pro­duc­teurs de genièvre de la région dis­paraî­trait aus­si facile­ment. C’é­tait sans compter sur les créa­teurs motivés de Page 24.

La vie tient à peu de choses, par­fois : les pro­prié­taires belges de la dis­til­lerie his­torique de Wambrechies pren­nent leur retraite, et c’est tout un pan du pat­ri­moine région­al qui est mis en dan­ger. C’é­tait en tout cas le risque, avant que le pro­mo­teur Sofim rachète ce site qui fleure bon le whisky et le genièvre. Tenez, on y avait fait un tour l’an­née dernière :

Les anciens pro­prié­taires avaient tout de même pré­cisé qu’ils ne vendraient pas à une société qui ne respecterait pas le pat­ri­moine et qui ne pour­suiv­rait pas l’ac­tiv­ité de dis­til­lerie. Mais c’est comme tou­jours : il y a manière et manière de faire les choses.

Avec les pro­prié­taires de la brasserie Saint-Ger­main, qui brasse la fameuse Page 24, on a de quoi être un peu ras­surés. Parce que Saint-Ger­main défend avec véhé­mence et pas­sion le savoir-faire région­al et utilise des matéri­aux au max­i­mum locaux pour faire sa bière. Et ensuite parce que la brasserie s’est mise, il y a quelques années, à faire son pro­pre whisky. Donc le principe de dis­til­la­tion des alcools, ça va, ses pro­prios con­nais­sent.

Pour le reste, le site va être réamé­nagé pour accueil­lir du pub­lic, avec une dimen­sion toute muséo­graphique (c’est mérité, la dis­til­lerie, c’est 200 ans d’his­toire, tout de même). Il y aura aus­si des loge­ments, un est­a­minet sur deux étages, et un espace de cowork­ing. His­toire de faire en sorte que le lieu reparte sur un troisième cen­te­naire en toute décon­trac­tion. La tran­si­tion va se faire d’i­ci 2020.

Pour voir à quoi ressem­ble la dis­til­lerie Claeyssens, on vous con­seille d’aller faire un tour sur son site inter­net.