Ce mercredi, à Wazemmes, c’est le festival international de la Louche d’Or

Dans Festival, Food Porn, Lille
Scroll par là

Chaque année, qu’il pleuve, qu’il vente, c’est tou­jours la même chose. Devant l’i­nac­ti­vi­té crasse qu’im­pose un pre­mier mai, une grosse par­tie de la popu­la­tion lil­loise migre (comme elle peut, il n’y a pas de trans­ports en com­mun) vers Wazemmes. Là, des doux-dingues y célèbrent chaque année la Fête de la soupe.

Cha­cun a son petit secret pour réus­sir une bonne soupe. Un bouillon spé­cial, des herbes, du poivre rame­né de voyage, des légumes d’a­bord rôtis au four… Et pour par­ti­ci­per au fes­ti­val inter­na­tio­nal de la Louche d’Or, il faut aus­si un genre de grain de folie. Pour ceux qui font la soupe tout comme pour ceux qui la boivent.

Ce mer­cre­di, vous allez donc pou­voir par­ti­ci­per à l’un des ren­dez-vous les plus immuables de Lille. Et l’as­so­cia­tion orga­ni­sa­trice, Atta­fa­ca, a comme d’ha­bi­tude mis les petits plats dans les grands. Avec pour com­men­cer, le concours offi­ciel de la Louche d’or. C’est tout de même le cœur de l’é­vé­ne­ment. Des équipes de cuis­tots feront goû­ter leur soupe à qui tend son godet, et les goû­teurs pour­ront aller voter pour leur potage pré­fé­ré. Le gagnant empor­te­ra logi­que­ment la Louche d’or.

Mais ce n’est bien évi­dem­ment pas tout : il y aura des concerts, de l’art de rue, des fan­fares, des ate­liers en tout genre, un dan­ce­floor pour mon­trer qui c’est Raoul en matière de pas de bour­rée, et il y aura même des food­trucks pour ceux qui en sont res­tés au stade où ils n’ai­maient pas la soupe.

Voi­là, vous avez envi­ron tout. Ren­dez-vous ce mer­cre­di du côté de Wazemmes à comp­ter de 15 heures. la page Face­book qui en parle est hyper­lin­kée là.