Le Wally’s Coffee va lancer son concept 100% freakshake

Dans Food Porn, Lille

@WallysCoffee

Scroll par là

Bonne nou­velle pour les amou­reux du freak­shake : le Wal­ly’s Cof­fee reprend du ser­vice dans son ancien local Place Phi­lippe Lebon et ouvre un espace 100% dédié à ce doux mélange de milk­shake + pâtis­se­rie.

Si vous ne savez pas encore ce qu’est un freak­shake, on parle d’un milk­shake sur­mon­té d’une pâtis­se­rie, de cou­lis et de chan­tilly. Pour la petite his­toire, ce breu­vage vient d’Aus­tra­lie et si les Lil­lois le connaissent bien c’est que le Wal­ly’s Cof­fee en a fait son goû­ter signa­ture. “C’est un pro­duit qui sort de l’or­di­naire et par­fois sa taille peut faire peur, explique Waly, le gérant. Nous, on essaie de le rendre plus atti­rant et plus léger.”

Le potentiel du freakshake

Le freak­shake c’est un peu beau­coup le gros coup de cœur de la clien­tèle : “Pas mal de gens viennent ici uni­que­ment pour ça et il y a encore beau­coup de recettes qu’on aime­rait faire décou­vrir”, ajoute Waly. Pour pou­voir réin­ven­ter la bois­son au max, il lui fal­lait un endroit dédié. Et c’est Place Phi­lippe Lebon, là où le Wal­ly’s a posé les bases en 2014, que la fameuse bou­tique ouvri­ra ses portes.

Vous êtes plu­tôt dans un heal­thy mood ? No pro­ble­mo, la carte pro­po­se­ra des freak­shakes inédits, gour­mands mais aus­si plus légers et sains avec des pro­duits vegan par exemple. Et pour ceux qui n’ar­rivent tou­jours pas à asso­cier les mots “léger” et “freak­shake”, Waly vous dira que “c’est pos­sible si vous ne com­man­dez pas un nutel­la-broo­kie”.

Retour aux sources

Pour ce qui est du come-back dans les anciens spot, il paraît tout natu­rel pour le gérant : ” Le quar­tier Saint Michel nous a accueilli et nous a plu. C’est un endroit sym­pa et vivant que l’on a aimé ani­mer.” En bref, tout pour ravir les pre­miers fans du Wal­ly’s qui retrou­ve­ront un local pim­pé pour dégus­ter leur goû­ter.

On ne connaît pas encore la date d’ou­ver­ture de l’en­droit mais on vous tient au jus. Pour suivre l’ac­tu’ du Wal­ly’s et baver devant leurs pho­tos de freak­shakes, vous pou­vez les retrou­ver sur Face­book et Ins­ta.