La semaine Mexique démarre lundi à Lille, et le programme est blindé

Dans Article Sponsorisé, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Article spon­so­ri­sé @Lille3000

Si vous vou­liez vous faire une petite cure de Mexique, c’est le moment de sor­tir de chez et de vous faire plai­sir. La semaine qui arrive est cultu­rel­le­ment et presque tota­le­ment dédiée au pays d’A­mé­rique Cen­trale.

Le pro­gramme de cette semaine Mexique orga­ni­sée par Lille3000 est tel­le­ment vaste qu’on s’est dit qu’on allait vous faire une sélec­tion de ce qu’on ferait si on avait le don d’u­bi­qui­té et qu’on ne vou­lait vrai­ment rien lou­per.

On assisterait à la fabrication d’un masque géant

Un masque de jaguar de 9 m par 14 m devait être confec­tion­né sur la Grand-Place de Lille. Mais vu le temps, il a été déci­dé que le Palais des beaux-Arts serait tout aus­si bien pour accueillir l’œuvre. Les artistes et arti­sans mexi­cains de Tlax­ca­la se feront un plai­sir de vous faire décou­vrir le prin­cipe de l’alfom­bris­mo : à base de semences et de feuilles de maïs, il ont réa­li­sé ce jaguar géant dans la plus pure tra­di­tion mexi­caine. Canon, et à voir jus­qu’au 10 juin.

On irait voir la pièce sur B. Traven au théâtre du Nord

Une pièce qui vous raconte com­ment ce roman­cier et aven­tu­rier fan­tasque a tra­ver­sé son siècle et le Mexique en vivant tout un tas de péri­pé­ties dignes d’être racon­tées. La pièce, mise en scène par Fré­de­ric Sonn­tag, se joue les 4, 5 et 6 juin au Théâtre du Nord. La billet­te­rie, c’est par là (comp­tez sur des places entre 10 et 25 euros).

On regretterait de n’avoir pas pris nos places pour Palacio Gusto

Des chefs de chez nous et des cheffes mexi­caines qui prennent le contrôle du Palais Rameau le temps de deux dîners com­po­sés tous ensemble, ça sen­tait bien évi­dem­ment Mange, Lille ! à plein nez. Mais voi­là, c’est com­plet, c’est tout.

On irait voir le cabaret fou d’Astrid Hadad

Astrid Hadad est mexi­caine, d’o­ri­gine liba­naise, fémi­niste, et meneuse de revue. Son caba­ret, pré­sen­té au Pra­to, pro­met d’être colo­ré, déjan­té, et par­fai­te­ment dépay­sant. Ren­dez-vous au Pra­to les 6, 7 et 8 juin. La billet­te­rie, c’est par là, et tablez sur des places entre 5 et 17 euros.

On irait à la Nuit du Tripostal

Deux reines du reg­gae­ton feront le dépla­ce­ment ce ven­dre­di pour vous enjailler à coup de reg­gae­ton tout à fait maî­tri­sé, un brin pro­voc’, sans aucun doute entraî­nant. Ms Nina et Toma­sa Del Real se feront un plai­sir de vous déli­vrer tout cela sur un pla­teau. Ren­dez-vous ce ven­dre­di au Tri­po, et le ticket d’en­trée est fixé à 7 euros en ligne, 11 euros sur place.

On passerait le weekend à la gare Saint-Sauveur

Bah oui, vu le pro­gramme, il fau­drait vrai­ment être fou pour lou­per tout ça. Ça com­men­ce­ra dès ven­dre­di soir avec le chan­teur Boo­gat, spé­cia­liste es world­beat et tro­pi­cal bass. Ça conti­nue­ra le same­di dès 15 heures avec El Maria­chi Mez­cal (parce que c’est ça aus­si, le Mexique), mené par l’ex­cellent Helio Mon­roy Rami­rez de Arel­la­no y de la Torre Para Ser­vile a Usted (sans déc’). Le soir, on pas­se­ra en mode fies­ta sonore avec Mambe Dana­chi­lan­go et DJ Dafer­wa. Dimanche ? El Maria­chi Mez­cal sera de retour, avec cette fois un peu de danse grâce aux Tou­lou­sains de la Pol­va­de­ra. Sinon, tout est gra­tuit et l’en­trée est libre.

Voi­là, vous n’a­vez pas tout, loin de là. C’est juste une sélec­tion. Si vous vou­lez le pro­gramme com­plet, on vous ren­voie vers le site d’El­do­ra­do, qui recense tout ce qui touche de près ou de loin au Mexique à Lille dans les pro­chains mois.

Article spon­so­ri­sé @Lille3000