La semaine Mexique démarre lundi à Lille, et le programme est blindé

Dans Article Sponsorisé, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Arti­cle spon­sorisé @Lille3000

Si vous vouliez vous faire une petite cure de Mex­ique, c’est le moment de sor­tir de chez et de vous faire plaisir. La semaine qui arrive est cul­turelle­ment et presque totale­ment dédiée au pays d’Amérique Cen­trale.

Le pro­gramme de cette semaine Mex­ique organ­isée par Lille3000 est telle­ment vaste qu’on s’est dit qu’on allait vous faire une sélec­tion de ce qu’on ferait si on avait le don d’u­biq­ui­té et qu’on ne voulait vrai­ment rien louper.

On assisterait à la fabrication d’un masque géant

Un masque de jaguar de 9 m par 14 m devait être con­fec­tion­né sur la Grand-Place de Lille. Mais vu le temps, il a été décidé que le Palais des beaux-Arts serait tout aus­si bien pour accueil­lir l’œu­vre. Les artistes et arti­sans mex­i­cains de Tlax­cala se fer­ont un plaisir de vous faire décou­vrir le principe de l’alfom­bris­mo : à base de semences et de feuilles de maïs, il ont réal­isé ce jaguar géant dans la plus pure tra­di­tion mex­i­caine. Canon, et à voir jusqu’au 10 juin.

On irait voir la pièce sur B. Traven au théâtre du Nord

Une pièce qui vous racon­te com­ment ce romanci­er et aven­turi­er fan­tasque a tra­ver­sé son siè­cle et le Mex­ique en vivant tout un tas de péripéties dignes d’être racon­tées. La pièce, mise en scène par Fréder­ic Son­ntag, se joue les 4, 5 et 6 juin au Théâtre du Nord. La bil­let­terie, c’est par là (comptez sur des places entre 10 et 25 euros).

On regretterait de n’avoir pas pris nos places pour Palacio Gusto

Des chefs de chez nous et des cheffes mex­i­caines qui pren­nent le con­trôle du Palais Rameau le temps de deux dîn­ers com­posés tous ensem­ble, ça sen­tait bien évidem­ment Mange, Lille ! à plein nez. Mais voilà, c’est com­plet, c’est tout.

On irait voir le cabaret fou d’Astrid Hadad

Astrid Hadad est mex­i­caine, d’o­rig­ine libanaise, fémin­iste, et meneuse de revue. Son cabaret, présen­té au Pra­to, promet d’être col­oré, déjan­té, et par­faite­ment dépaysant. Ren­dez-vous au Pra­to les 6, 7 et 8 juin. La bil­let­terie, c’est par là, et tablez sur des places entre 5 et 17 euros.

On irait à la Nuit du Tripostal

Deux reines du reg­gae­ton fer­ont le déplace­ment ce ven­dre­di pour vous enjailler à coup de reg­gae­ton tout à fait maîtrisé, un brin provoc’, sans aucun doute entraî­nant. Ms Nina et Tomasa Del Real se fer­ont un plaisir de vous délivr­er tout cela sur un plateau. Ren­dez-vous ce ven­dre­di au Tripo, et le tick­et d’en­trée est fixé à 7 euros en ligne, 11 euros sur place.

On passerait le weekend à la gare Saint-Sauveur

Bah oui, vu le pro­gramme, il faudrait vrai­ment être fou pour louper tout ça. Ça com­mencera dès ven­dre­di soir avec le chanteur Boogat, spé­cial­iste es world­beat et trop­i­cal bass. Ça con­tin­uera le same­di dès 15 heures avec El Mari­achi Mez­cal (parce que c’est ça aus­si, le Mex­ique), mené par l’ex­cel­lent Helio Mon­roy Ramirez de Arel­lano y de la Torre Para Servile a Ust­ed (sans déc’). Le soir, on passera en mode fies­ta sonore avec Mambe Danachi­lan­go et DJ Dafer­wa. Dimanche ? El Mari­achi Mez­cal sera de retour, avec cette fois un peu de danse grâce aux Toulou­sains de la Polvadera. Sinon, tout est gra­tu­it et l’en­trée est libre.

Voilà, vous n’avez pas tout, loin de là. C’est juste une sélec­tion. Si vous voulez le pro­gramme com­plet, on vous ren­voie vers le site d’El­do­ra­do, qui recense tout ce qui touche de près ou de loin au Mex­ique à Lille dans les prochains mois.

Arti­cle spon­sorisé @Lille3000