L’Hirondelle, la nouvelle brasserie — food-court, va ouvrir ses portes mi-juin

Dans Bière, Food Porn, Lille

Photo ©L'Hirondelle

Scroll par là

C’est le genre d’in­for­ma­tion, quand il fait beau et chaud, qu’on attend avec impa­tience : le lieu hybride — autant bras­se­rie que food-court — va ouvrir ses portes bou­le­vard Lebas le 13 juin. Pour votre gou­verne, ce sera un jeu­di soir.

A la base, Vic­tor, Julien et Ben­ja­min, sont archi­tectes asso­ciés. Mais ils sont aus­si potes, et ils aiment bien la bière. Si bien qu’il brassent leur propre breu­vage, qu’ils offrent à leur clients. Et dis­tri­buent aus­si dans cer­tains bars de bon goût (cou­cou l’I­déal). Il y a quelques mois, les trois ama­teurs sont tom­bés sur une aubaine : l’an­cien garage Ucar, le long du parc Lebas, est dis­po­nible. Dans leur tête germe une idée sau­gre­nue : ouvrir un bar qui ser­vi­rait leurs bières, mais qui ferait aus­si food-court et mar­ché local à l’oc­ca­sion. Din­go, hein ? Figu­rez-vous que ça ouvre le 13 juin, cette affaire.

Pho­to ©L’Hi­ron­delle

Gastronomie, barbaque et vegan

Le bar est presque fini de mon­ter, affirme Ben­ja­min Fré­chet. Et on ins­talle les stands la semaine pro­chaine.” Les stands ? Le chef Maxime Schel­straete, qui tenait les cui­sines de Méert jus­qu’au mois de novembre der­nier, la ferme du Beau-Pays, connue pour sa bar­baque fameuse, et le Maraî­cher Voya­geur, qui pro­po­se­ra des bons petits plats vegans.Nous avons deux autres stands qui tour­ne­ront.” D’ailleurs ceux qui seraient inté­res­sés par quelques mois à l’Hi­ron­delle peuvent se mani­fes­ter. “Ce n’est pas for­cé­ment de la nour­ri­ture, ça peut être un dis­quaire, par exemple.

Pho­to ©L’Hi­ron­delle

Et figu­rez vous que ce garage, en passe de deve­nir un genre de place to be, a un étage, avec de l’es­pace. “On va l’a­mé­na­ger à par­tir de sep­tembre. On ins­tal­le­ra là un mar­ché avec quinze stands qui ouvri­ra les wee­kends.

Voi­là, ça devrait être chouette. On vous conseille d’en pro­fi­ter : le lieu a une durée de vie limi­tée à deux ans. Après, l’im­meuble sera détruit, tout sim­ple­ment.

Pour suivre l’Hi­ron­delle sur Face­book, ça se passe par là.