En juin, les Latitudes Contemporaines envahissent la ville

Dans Culturons-nous, Lille

Photo ©Compagnie Maguy Marin

Scroll par là

C’est un fes­ti­val qui, depuis dix-sept ans, pro­pose en juin une longue série de pes­ta­cles et créa­tions de style con­tem­po­rain, toutes dis­ci­plines con­fon­dues. Pour cette édi­tion 2019, le pro­gramme est comme d’habi­tude chargé et bien var­ié.

Par­fois, quand on entend le mot “con­tem­po­rain”, on opère un petit mou­ve­ment de recul et on craint de ne rien com­pren­dre à ce qu’il va nous être présen­té. Mais l’im­age de l’art con­tem­po­rain com­préhen­si­ble par quelques hap­py few unique­ment est loin der­rière nous, pas de panique. Le fes­ti­val Les Lat­i­tudes Con­tem­po­raines est là pour vous prou­ver que der­rière ce mot se cache un monde de pos­si­bil­ités et de beautés qui ne deman­dent qu’à être partagées.

Par exem­ple, lors de ce fes­ti­val qui va inve­stir une bonne par­tie des lieux cul­turels de la ville, la choré­graphe Maguy Marin sera au Grand Sud les 19 et 20 juin. Si vous ne con­nais­sez pas, c’est peut-être grâce à sa capac­ité hors norme à ren­dre à peu près chaque mou­ve­ment poé­tique et har­monieux que vous vous réc­on­cilierez avec la danse con­tem­po­raine.

Sieste acoustique, serre équatoriale…

Sinon, vous pou­vez aus­si aller faire une petite sieste acous­tique dans l’église Sainte-Marie-Madeleine désacral­isée de la rue du Pont-Neuf dans le Vieux-Lille, ou aller écouter Bar­bara Car­lot­ti dans la serre équa­to­ri­ale du jardin des plantes. Vous pour­rez même vous faire une petite soirée à Saint-So avec Black Bones et le DJ Prieur de la Marne le 22 juin, ou assis­ter à un spec­ta­cle dans une roulotte à la Mai­son Folie Wazemmes. En fait, plus de 30 pos­si­bil­ités d’of­frent à vous entre le 5 et le 28 juin. Danse, théâtre, con­certs, per­for­mances… Vous avez l’embarras, comme on dit.

On vous laisse aller jeter un œil au pro­gramme com­plet sur le site du fes­ti­val. Pour vous situer, les tar­ifs sont à 12 euros en prévente, 14 euros sur place, quand l’en­trée n’est pas gra­tu­ite, tout sim­ple­ment.