Youth For Climate, le collectif qui se bouge pour la planète

Dans C'est green
Scroll par là

Depuis quelques mois, les jeunes ten­tent de pro­téger la planète qui n’est pas vrai­ment au top de sa forme. Au cœur de la lutte, le col­lec­tif Youth For Cli­mate s’oc­cupe de faire bouger les choses. On a ren­con­tré l’an­tenne lil­loise qui organ­ise les march­es du ven­dre­di.

C’est face à l’i­n­ac­tion cli­ma­tique du gou­verne­ment que Gre­ta Thun­berg, étu­di­ante sué­doise de 15 ans à l’époque, lance la #Cli­mat­eStrike (ou “Grève pour le Cli­mat” pour les alle­mand LV1). Elle appelle les étu­di­ants à séch­er les cours chaque ven­dre­di et ça marche pas mal puisque son mes­sage fait le tour du monde.

Le collectif

Pour con­tin­uer dans la lancée, le mou­ve­ment Youth For Cli­mate sort de terre en jan­vi­er dernier. Lancé en Bel­gique, il vient s’en­racin­er dans un tas d’en­droits comme les Pays-Bas ou la France pour rassem­bler les jeunes. Le col­lec­tif est com­plète­ment décen­tral­isé et Lille pos­sède sa branche, créée par Alice Chate­lain en févri­er dernier.

On pré­cise bien que Youth For Cli­mate est un col­lec­tif, pas une asso. La dif­férence ? Pas com­pliquée pour Marie de Saint-Lou­vent, coor­di­na­trice du mou­ve­ment à Lille : “Un col­lec­tif, c’est sim­ple­ment un groupe qui se réu­nit dans un but com­mun. Il n’y a pas d’ad­hérents, tout le monde peut venir aux réu­nions.”

Un max d’actions

Si vous pen­siez que les march­es pour le cli­mat s’or­gan­i­saient toutes seules, vous avez tout faux. Les 15 mars, 5 avril et 24 mai derniers, les mem­bres du col­lec­tif se sont bougés pour vous faire marcher (avec vos plus belles pan­car­tes). C’est aus­si eux qui ont pris le mic’ avant le départ du cortège.

Les march­es, c’est bien, mais Youth For Cli­mate ne se résume pas à ça. Le col­lec­tif organ­ise aus­si des débats et des actions choc (de type désobéis­sance civile) et abor­de des ques­tions locales liées à l’é­colo­gie comme celle des trans­ports dans la MEL. L’ob­jec­tif pour Marie : “Avoir un cen­tre-ville totale­ment pié­ton­nier, des trans­ports en com­mun gra­tu­its et plus de pistes cyclables sécurisées”.

Venez comme vous êtes

Con­traire­ment à cer­taines idées reçues, pas besoin d’être à 100% éco­lo pour faire par­tie du col­lec­tif : “On est pas irréprochables, on a tous notre bilan car­bone”, ajoute Marie. La seule chose qu’il vous faut pour rejoin­dre le groupe, c’est le statut de lycéen ou d’é­tu­di­ant.

Si l’aven­ture Youth For Cli­mate vous tente, n’hésitez pas à envoy­er un petit mes­sage au col­lec­tif sur Face­book et via ce mag­nifique lien. Vous pou­vez aus­si trou­ver leur actu’ sur Twit­ter.