Une vromagerie va ouvrir à Wazemmes cet automne

Dans C'est green, Food Porn, Lille

©Pistache et Cacahuete

Scroll par là

Pas de faute dans le titre, on parle bien d’une future vromagerie. Elle s’appellera Pistache et Cacahuète et il n’y aura, vous l’aurez compris, que des alternatives fromagères 100% végétales sur les étals.

“Agir tout en continuant de se faire plaisir“. C’est le leitmotiv de Laurent et Laure, les deux fondateurs de Pistache et Cacahuète. En ouvrant dans quelques mois leur vromagerie à Lille, ils veulent surtout offrir de la gourmandise aux Lillois qui ont fait le choix de ne plus consommer de produits laitiers pour le bien de la planète… mais qui sont clairement en manque de fromage (et on les comprend).

Ça fait quinze ans que je suis végétarien aujourd’hui mais il m’en a fallu dix pour arrêter le lait, les oeufs et, surtout le fromage, confesse Laurent. Tout simplement parce que j’adore ça et que je ne voyais pas comment m’en passer sans être frustré“. Sauf qu’à un moment, il en a eu marre de devoir faire un choix entre conviction et gourmandise.

Crèmerie végétale

Voilà comment il a découvert le vromage. Pardon : les vromages. Parce qu’à l’heure où on écrit ces lignes, on parle de quelques centaines de produits différents. Du “cajembert”, du bleu Lorrain, du petit lorrain, du kim cheese, du petit frais… “Il existe une multitudes d’alternatives végétales aujourd’hui et ça va de celle produite par le petit artisan dans le Sud à une entreprise d’une dizaine de salariés, explique Laurent. En mangeant mon premier bout de petit lorrain, j’ai eu un déclic et je n’ai finalement plus mangé de fromage“.

Surtout, il a fait une étude de marché sur la vromagerie et a eu un nouveau déclic. Il a donc quitté son job dans l’informatique l’été dernier pour monter la sienne. Dans son sillage, il emmène sa nouvelle compagne Laure qui a une expérience du commerce.

©Pistache et Cacahuete

Pistache et Cacahuète est née en avril. Pour l’instant, le duo vend en ligne ou lors d’événements sur la métropole lilloise sa sélection de vromages dénichés à travers l’Europe avec des dizaines de fournisseurs. “On aimerait forcément aller plus sur du local mais pour l’instant il y en a encore trop peu dans le secteur“, précise le couple.

L’objectif, c’est de s’installer dans du dur, dans un local du côté de Wazemmes dans l’idéal. Tout est bien parti pour que la vromagerie ouvre d’ici cet automne. En attendant, go sur la page Facebook de Pistache et Cacahuète pour connaître le prochain lieu où ils feront déguster leurs produits.