Go composer de la musique electro à la Jam Buvette de la Condition Publique

Dans Geek, Music in my ears
Scroll par là

Conçue par les membres de l’association Ema­ho, la Jam Buvette vous emmène dans le Labo 129 de la Condi­tion Publique de Rou­baix pour une soi­rée à base de chill et de créa­tion musi­cale élec­tro­nique.

C’est clai­re­ment un peu l’hallu’ quand on rentre dans l’un des labos loué à la Condi­tion Publique par les membres pas­sion­nés de l’asso. Exit les ins­tru­ments clas­siques, ici c’est full Macin­tosh parce qu’on déconne zéro avec le matos. “On a beau­coup de par­ti­ci­pants aux pro­fils très dif­fé­rents. Très sou­vent, ils ne connaissent pas grand-chose à la com­po­si­tion sur ce genre de maté­riel, le but c’est vrai­ment d’expérimenter en décou­vrant comme un enfant, explique Mat­thieu Debli­qui, l’un des piliers de l’as­so.

Au total l’as­so­cia­tion Ema­ho implan­tée au sein de la com­mu­nau­té créa­tive de la Condi­tion Publique compte une quin­zaine d’intervenants pas­sion­nés qui font vivre l’antenne Nord (l’autre est en Corse. Logique). Une chouette asso­cia­tion qui mul­ti­plie les pro­jets pour démo­cra­ti­ser l’accès au numé­rique par des ate­liers ludiques, sur­tout auprès des enfants : dou­blage sonore, webra­dio, arts gra­phiques, danse… Bref, ils ont pas mal de conte­nu à pro­po­ser.

La Jam Buvette a démar­rée avec les soi­rées concerts gra­tuits du ven­dre­di ou ”Buvettes” de la Condi­tion Publique. L’i­dée de l’as­so Ema­ho a été de pro­po­ser aux artistes invi­tés à se pro­duire de par­ti­ci­per à la ses­sion de créa­tion musi­cale.

Le prin­cipe c’est donc de s’amuser au max tout en appre­nant les bases de la com­po­si­tion d’une musique élec­tro­nique. Les par­ti­ci­pants se répar­tissent en équipes et créent une musique en impro à par­tir des outils numé­riques à leur dis­po­si­tion. Le tout est pen­sé comme un ‘’bœuf’’, une impro­vi­sa­tion musi­cale col­lec­tive où cha­cun peut pro­po­ser sans être jugé.

Com­po­ser chaque piste de A à Z ce serait trop long et labo­rieux, alors on uti­lise comme base musi­cale des extraits de l’ar­tiste invi­té à venir jouer le soir même par la Condi­tion Publique’’, ajoute Nico­las Del­fosse, le direc­teur de l’asso, qui super­vise et anime la soi­rée en gui­dant tout le monde pour ne pas trop se dis­per­ser.

Ce soir-là c’est avec les sons de l’ar­tiste Ozfer­ti invi­té par la Condi­tion Publique que les par­ti­ci­pants s’amusent, déforment, réar­rangent les pistes que cha­cun pour­ra rem­por­ter chez soi dans une ambiance bon enfant qui se ter­mine par un petit concert, pépouze dans les tran­sats de la Buvette.

Pra­ti­co-pra­ti­que­ment l’inscription aux Jam Buvettes se fait via un lien par­ta­gé sur la page offi­cielle d’Emaho Nord. L’accès se fait par l’entrée de la Condi­tion Publique à Rou­baix, deman­der le Labo 129.

Concer­nant les tarots on est sur :

  • 5€ tarif adhé­rent
  • 15€ tarif plein (accès au maté­riel, bois­son offerte, concert)

La pro­chaine Jam ce sera pour le 21 juin, jour de fête de la musique. Nor­mal.