Go composer de la musique electro à la Jam Buvette de la Condition Publique

Dans Geek, Music in my ears
Scroll par là

Conçue par les membres de l’association Emaho, la Jam Buvette vous emmène dans le Labo 129 de la Condition Publique de Roubaix pour une soirée à base de chill et de création musicale électronique.

C’est clairement un peu l’hallu’ quand on rentre dans l’un des labos loué à la Condition Publique par les membres passionnés de l’asso. Exit les instruments classiques, ici c’est full Macintosh parce qu’on déconne zéro avec le matos. “On a beaucoup de participants aux profils très différents. Très souvent, ils ne connaissent pas grand-chose à la composition sur ce genre de matériel, le but c’est vraiment d’expérimenter en découvrant comme un enfant, explique Matthieu Debliqui, l’un des piliers de l’asso.

Au total l’association Emaho implantée au sein de la communauté créative de la Condition Publique compte une quinzaine d’intervenants passionnés qui font vivre l’antenne Nord (l’autre est en Corse. Logique). Une chouette association qui multiplie les projets pour démocratiser l’accès au numérique par des ateliers ludiques, surtout auprès des enfants : doublage sonore, webradio, arts graphiques, danse… Bref, ils ont pas mal de contenu à proposer.

La Jam Buvette a démarrée avec les soirées concerts gratuits du vendredi ou ”Buvettes” de la Condition Publique. L’idée de l’asso Emaho a été de proposer aux artistes invités à se produire de participer à la session de création musicale.

Le principe c’est donc de s’amuser au max tout en apprenant les bases de la composition d’une musique électronique. Les participants se répartissent en équipes et créent une musique en impro à partir des outils numériques à leur disposition. Le tout est pensé comme un ‘’bœuf’’, une improvisation musicale collective où chacun peut proposer sans être jugé.

Composer chaque piste de A à Z ce serait trop long et laborieux, alors on utilise comme base musicale des extraits de l’artiste invité à venir jouer le soir même par la Condition Publique’’, ajoute Nicolas Delfosse, le directeur de l’asso, qui supervise et anime la soirée en guidant tout le monde pour ne pas trop se disperser.

Ce soir-là c’est avec les sons de l’artiste Ozferti invité par la Condition Publique que les participants s’amusent, déforment, réarrangent les pistes que chacun pourra remporter chez soi dans une ambiance bon enfant qui se termine par un petit concert, pépouze dans les transats de la Buvette.

Pratico-pratiquement l’inscription aux Jam Buvettes se fait via un lien partagé sur la page officielle d’Emaho Nord. L’accès se fait par l’entrée de la Condition Publique à Roubaix, demander le Labo 129.

Concernant les tarots on est sur :

  • 5€ tarif adhérent
  • 15€ tarif plein (accès au matériel, boisson offerte, concert)

La prochaine Jam ce sera pour le 21 juin, jour de fête de la musique. Normal.