“Le Dernier Vermouth”, le court-métrage fendard des frères Aguesse

Dans Chill, Lille

©Gaëtan LAMARQUE

Scroll par là

Ger­main et Robin Aguesse sont de Wam­bre­chies et ont tapé fort pour leur pre­mier court-métrage tota­le­ment bar­ré : quatre grands acteurs se sont lan­cés dans cette folle aven­ture eux, dont deux bien connus des fans de Kaa­me­lott.

Ger­main et Robin Aguesse, sont deux fran­gins de Wam­bre­chies tom­bés dans la mar­mite du ciné quand ils étaient petits. Déjà à cette époque, ils pas­saient beau­coup de temps dans les salles obs­cures. Ados, ils étaient fans de fan­tas­tique et s’a­mu­saient à tour­ner leurs propres courts-métrages. Si bien que Ger­main, le cadet, s’est lan­cé dans des études de réa­li­sa­tion une fois la majo­ri­té en poche.

Aujourd’­hui, il a 24 ans, sort de l’Ins­ti­tut inter­na­tio­nal d’i­mage et son (3IS) et… il a (déjà) sor­ti avec son frère son tout pre­mier court-métrage d’une ving­taine de minutes : Le Der­nier Ver­mouth.

Le synop’ ? Trois vieux potes savoyards se retrouvent confron­tés à une inva­sion de morts-vivants au len­de­main d’une énième “réunion dégus­ta­tion”. Ils s’en­fuient ensemble et ren­contrent en che­min un vieux curé avec qui ils vont s’u­nir pour sur­vivre.

©Gaë­tan LAMARQUE

Zombies, paysans et alcool

Oui, c’est déli­cieu­se­ment bar­ré. Et il y a même Serge Papa­gal­li et Gilles Gra­ve­leau de Kaa­me­lott dans le cas­ting. “C’est Robin qui a eu cette idée d’his­toire mêlant zom­bies, alcool et pay­sans, raconte Ger­main. Quand on a com­men­cé à écrire le scé­na­rio début 2017, on a direc­te­ment pen­sé à Serge, Gilles et Daniel (Gros) pour les per­son­nages prin­ci­paux. On a tout sim­ple­ment écrit ces rôles pour eux”.

Les deux fran­gins passent presque une année entière à écrire via Skype. Depuis Paris, Ger­main se concentre sur la trame et Robin planche sur les dia­logues depuis la Mau­rienne où il s’est ins­tal­lé et où se dérou­le­ra l’his­toire.

Fin 2017, le scé­na­rio du Der­nier Ver­mouth est ter­mi­né. Reste à convaincre des acteurs de venir le jouer. “On n’a­vait aucune expé­rience, aucun contact. Avoir ces acteurs était un pari un peu fou au départ”, se sou­vient Ger­main.

C’est par une ren­contre avec un acteur de théâtre et un mes­sage Face­book que tout va s’en­chaî­ner très rapi­de­ment. Ils ont pu ren­con­trer les acteurs, leur pré­sen­ter Le Der­nier Ver­mouth… et tous ont accep­té de se lan­cer dans l’a­ven­ture.

©Gaë­tan LAMARQUE

Tournage en Maurienne

Voi­là com­ment les deux fran­gins se sont retrou­vés en Mau­rienne, l’é­té der­nier, pour tour­ner leur tout pre­mier court-métrage pen­dant 10 jours. “Daniel, Serge et les deux Gilles sont potes dans la vraie vie et avec le reste de l’é­quipe, ça a don­né un tour­nage autant sérieux que joyeux”, explique Ger­main qui était aux manettes de la réa­li­sa­tion.

On vous laisse décou­vrir le résul­tat en bande-annonce :

Back to the North

Pour que ce pre­mier court-métrage voit le jour, il a fal­lu un peu d’argent (30 000€ quand même). Plus de la moi­tié de ce bud­get a été finan­cé par des dons et il y a eu un bon paquet de dona­teurs par chez nous.

C’est donc tout natu­rel­le­ment que Ger­main a rame­né Le Der­nier Ver­mouth dans le Nord après l’a­voir pro­je­té dans pas mal de salles en Mau­rienne. “On a eu de très bons retours là-bas, j’ai hâte de le mon­trer ici”.

Ger­main et Robin Aguesse. ©Gaë­tan LAMARQUE

Pour ça, il va fal­loir se rendre au Coli­sée Lumière de Marcq-en-Baroeul le 20 juin pro­chain. Ger­main sera bien enten­du là et vous allez pou­voir dis­cu­ter avec lui du Der­nier Ver­mouth, du making-of et… de ses pro­chains pro­jets ciné­ma­to­gra­phiques. #tea­sing.

 Le Coli­sée-Lumière, c’est au 55 rue Mont­gol­fier de Marcq-en-Baroeul et la séance du Der­nier Ver­mouth est à 20 heures le 20 juin. Il n’y a pas de réser­va­tion, il faut juste se poin­ter assez tôt pour avoir une bonne place.