“Le Dernier Vermouth”, le court-métrage fendard des frères Aguesse

Dans Chill, Lille

©Gaëtan LAMARQUE

Scroll par là

Germain et Robin Aguesse sont de Wambrechies et ont tapé fort pour leur premier court-métrage totalement barré : quatre grands acteurs se sont lancés dans cette folle aventure eux, dont deux bien connus des fans de Kaamelott.

Germain et Robin Aguesse, sont deux frangins de Wambrechies tombés dans la marmite du ciné quand ils étaient petits. Déjà à cette époque, ils passaient beaucoup de temps dans les salles obscures. Ados, ils étaient fans de fantastique et s’amusaient à tourner leurs propres courts-métrages. Si bien que Germain, le cadet, s’est lancé dans des études de réalisation une fois la majorité en poche.

Aujourd’hui, il a 24 ans, sort de l’Institut international d’image et son (3IS) et… il a (déjà) sorti avec son frère son tout premier court-métrage d’une vingtaine de minutes : Le Dernier Vermouth.

Le synop’ ? Trois vieux potes savoyards se retrouvent confrontés à une invasion de morts-vivants au lendemain d’une énième “réunion dégustation”. Ils s’enfuient ensemble et rencontrent en chemin un vieux curé avec qui ils vont s’unir pour survivre.

©Gaëtan LAMARQUE

Zombies, paysans et alcool

Oui, c’est délicieusement barré. Et il y a même Serge Papagalli et Gilles Graveleau de Kaamelott dans le casting. “C’est Robin qui a eu cette idée d’histoire mêlant zombies, alcool et paysans, raconte Germain. Quand on a commencé à écrire le scénario début 2017, on a directement pensé à Serge, Gilles et Daniel (Gros) pour les personnages principaux. On a tout simplement écrit ces rôles pour eux“.

Les deux frangins passent presque une année entière à écrire via Skype. Depuis Paris, Germain se concentre sur la trame et Robin planche sur les dialogues depuis la Maurienne où il s’est installé et où se déroulera l’histoire.

Fin 2017, le scénario du Dernier Vermouth est terminé. Reste à convaincre des acteurs de venir le jouer. “On n’avait aucune expérience, aucun contact. Avoir ces acteurs était un pari un peu fou au départ“, se souvient Germain.

C’est par une rencontre avec un acteur de théâtre et un message Facebook que tout va s’enchaîner très rapidement. Ils ont pu rencontrer les acteurs, leur présenter Le Dernier Vermouth… et tous ont accepté de se lancer dans l’aventure.

©Gaëtan LAMARQUE

Tournage en Maurienne

Voilà comment les deux frangins se sont retrouvés en Maurienne, l’été dernier, pour tourner leur tout premier court-métrage pendant 10 jours. “Daniel, Serge et les deux Gilles sont potes dans la vraie vie et avec le reste de l’équipe, ça a donné un tournage autant sérieux que joyeux“, explique Germain qui était aux manettes de la réalisation.

On vous laisse découvrir le résultat en bande-annonce :

Back to the North

Pour que ce premier court-métrage voit le jour, il a fallu un peu d’argent (30 000€ quand même). Plus de la moitié de ce budget a été financé par des dons et il y a eu un bon paquet de donateurs par chez nous.

C’est donc tout naturellement que Germain a ramené Le Dernier Vermouth dans le Nord après l’avoir projeté dans pas mal de salles en Maurienne. “On a eu de très bons retours là-bas, j’ai hâte de le montrer ici“.

Germain et Robin Aguesse. ©Gaëtan LAMARQUE

Pour ça, il va falloir se rendre au Colisée Lumière de Marcq-en-Baroeul le 20 juin prochain. Germain sera bien entendu là et vous allez pouvoir discuter avec lui du Dernier Vermouth, du making-of et… de ses prochains projets cinématographiques. #teasing.

 Le Colisée-Lumière, c’est au 55 rue Montgolfier de Marcq-en-Baroeul et la séance du Dernier Vermouth est à 20 heures le 20 juin. Il n’y a pas de réservation, il faut juste se pointer assez tôt pour avoir une bonne place.