Grimbergen va enflammer la rue Royale avec son Burning Bar

Dans Bière, Lille

© Grimbergen

Scroll par là

Du 13 au 22 juin, Grim­ber­gen s’offre un gros coup de comm’ à Lille en inves­tis­sant de manière éphé­mère l’hô­tel par­ti­cu­lier du 49 rue Royale : chaque soir, un show pyro­tech­nique va incen­dier les lieux pour retra­cer l’his­toire de l’ab­baye belge.

Oui, parce que Grim­ber­gen, c’est une marque de breu­vage hou­blon­né mais aus­si une abbaye belge qui porte le même nom. Fon­dée en 1128, cette der­nière, située au nord de Bruxelles, existe encore aujourd’­hui. Et son his­toire a plus un goût de cendre que de hou­blon pour être francs.

La petite histoire

Vous vous en dou­tez bien : la Grim’ que vous buvez aujourd’­hui en ter­rasse n’est pas bras­sée par les moines de Grim­ber­gen (même s’ils ouvrent bien­tôt leur micro-bras­se­rie a annon­cé France 3). On y a bien bras­sé jus­qu’en 1795 dans cette abbaye. Mais les moines ont arrê­té la pro­duc­tion en 1795 à cause des révo­lu­tion­naires fran­çais venus les piller. Et puis le bâti­ment a aus­si pris feu à deux reprises, ce qui n’aide pas.

A chaque incen­die, l’ab­baye a tout de même été recons­truite. De là sont nés son emblème (un phé­nix qui renaît de ses cendres) et sa devise : “Ardet nec consu­mi­tur”. Du beau latin qui signi­fie qu’elle “brûle mais ne se consume pas”.

Les Bras­se­ries Maes ont logi­que­ment repris tous ces codes lors­qu’elles ont créé leur propre bière en hom­mage à Grim­ber­gen à la fin des années 1950. Aujourd’­hui, c’est le groupe néer­lan­dais Hei­ne­ken qui la brasse chez nos voi­sins belges et c’est Kro­nen­bourg qui la dis­tri­bue en France. Rien à voir avec les moines de l’ab­baye donc.

Incendie chaque soir

Il n’empêche que les deux his­toires sont liées. D’où la nais­sance de ce bar éphé­mère à Lille pour la fin juin où Grim­ber­gen compte créer une expé­rience inédite.

Pour ça, la marque a inves­ti un hôtel par­ti­cu­lier lil­lois de la rue Royale où elle va ins­tal­lé trois bars. Chaque soir, du 13 au 22 juin, les visi­teurs pour­ront se bala­der dans les 250m² des lieux, dégus­ter des bières dans le jar­din et se refaire l’his­toire de l’ab­baye grâce à du théâtre immer­sif.

© Grim­ber­gen

A la fin de la soi­rée, place au show pyro­tech­nique. Pro­jec­tions et sound desi­gn devraient plon­ger le public dans un monde pris dans les flammes. Mais qui renaît de ses cendres à chaque fois, bien enten­du.

Si l’ex­pé­rience vous tente, il suf­fit de vous rendre au 49 rue Royale entre le 13 et le 22 juin. Le Grim­ber­gen Bur­ning Bar sera ouvert du mer­cre­di au dimanche, de midi à 14h30 et de 17 heures à minuit.