Un deuxième resto Aoyama va ouvrir dans le Vieux-Lille

Dans Food Porn, Lille, Voyage Voyage
Scroll par là

Voi­là un an que le res­to tokyoïte de la rue Gand ravit les papilles avides de saveurs japo­naises. Et ce n’est pas prêt de s’ar­rê­ter car Flo­rian, son gérant, veut ouvrir un nou­vel Aoya­ma, ver­sion prêt-à-man­ger japo­nais cette fois-ci.

Rewind deux petites minutes : Flo­rian Rou­sies, jeune nor­diste ayant pas­sé deux ans à Tokyo, s’est ins­tal­lé à Lille dans l’intention d’ouvrir un res­tau­rant de spé­cia­li­tés de là-bas. Pas de sushis, pas de makis, mais un menu Ichi­ju san­sai com­po­sé d’un bol de riz, d’une soupe et de trois petits plats qui chan­ge­raient tous les mois. Le meilleur moyen de décou­vrir avec délice que la gas­tro­no­mie nip­pone est incroya­ble­ment plus riche que ce que les sushis bars veulent bien nous le lais­ser entendre. Flo­rian le prouve depuis un an rue de Gand avec Aoya­ma.

Sauf qu’il a encore mille-et-un concepts de la gas­tro­no­mie nip­pone dans les car­tons. “Je suis tel­le­ment impa­tient de conti­nuer à la faire décou­vrir que j’en ai déjà tes­ter six chez Aoya­ma ces der­niers mois”. Son restaurant/salon de thé/épicerie/bibliothèque de la rue de Gand ne va pas chan­ger sa for­mule ini­tiale mais a été un lieu d’ex­pé­ri­men­ta­tion idéal pour les idées de Flo­rian.

Flo­rian a vécu deux ans à Tokyo avant de venir décou­vrir la ville aux Lil­lois.

Bento et sandwiches à la japonaise

L’un de ces concepts va voir le jour très pro­chai­ne­ment, tou­jours dans le Vieux-Lille. “Ça fait un moment que je pense à ouvrir un deuxième éta­blis­se­ment dans la même lignée que le pre­mier, mais qui s’a­dres­se­rait plu­tôt à ceux qui n’ont pas for­cé­ment le temps le midi pour man­ger assis dans un res­to”, explique le gérant.

Cou­cou le ben­to ©Aoya­ma

Dans ce nou­veau ter­rain de jeu gour­mand, Flo­rian veut décli­ner des ben­tos à empor­ter et des sand­wiches à la japo­naise qu’on pour­ra dégus­ter sur place mais aus­si empor­ter au bureau ou man­ger sur la route. “Ce serait une sorte de prêt-à-man­ger comme on en trouve pas mal à Tokyo. Là-bas, on appré­cie pou­voir ache­ter un plat pré­pa­ré mais heal­thy qu’on va ache­ter sous forme de ben­to ou de sand­wich au kon­bi­ni ( la supé­rette)”.

On allait presque oublié : il y aura un brunch le dimanche! ©Aoya­ma

Côté déco, on y retrou­ve­ra le fil rouge déjà ins­crit dans le pre­mier éta­blis­se­ment mais Flo­rian aime­rait rajou­ter “une deuxième ambiance plus indus­trielle”.

Un crowdfounding destination Tokyo

Pour que ce nou­veau concept voit le jour dès sep­tembre, Flo­rian est en train de déni­cher un local dans le quar­tier et a lan­cé un crowd­foun­ding comme il l’a­vait fait pour Aoya­ma. “Tou­jours avec un billet d’a­vion aller/retour pour Tokyo à gagner en jeu pour une par­ti­ci­pa­tion au delà de 50€”, pré­cise-t-il.

Lui y retourne dès la semaine pro­chaine pour un road trip de 15 jours dans le reste du Japon. De quoi rame­ner de nou­velles idées gour­mandes et conti­nuer à faire décou­vrir sa gas­tro­no­mie à Lille.

D’ailleurs, notez qu’Aoya­ma sera fer­mé le temps de ces vacances nip­pones. Tout sera indi­qué sur la page Face­book du res­to.