Le Meltdown se refait une beauté avant de revenir en Disrespect

Dans Bière, Geek, Lille
Scroll par là

Depuis cinq ans, vous pou­vez pous­ser les portes du Melt­down, un bar où l’e-sport est le roi du game. Cet été, il se pimpe pour deve­nir le Dis­res­pect : un spot qui conti­nue­ra de mixer breu­vages et jeux vidéo pour deve­nir un gaming pub.

Le Melt­down est en soi un bar au concept plu­tôt connec­té. En plus de pou­voir y prendre un godet, vous pou­vez poser votre fes­sier dans un siège (confor­table) et pra­ti­quer l’e‑sport, (A.K.A. des com­pet’ de jeux vidéo en réseau).

Pour les connais­seurs, pas besoin de vous dire que ce n’est pas un bar pure­ment Lil­lois. Créée en 2012 à Paris, la fran­chise Melt­down s’est expor­tée un peu par­tout pour enfin débar­quer dans la capi­tale (des Flandres cette fois), en 2014. Ce sont Tom et Mat­thias, adeptes du jeu vidéo et clients du spot pari­sien, qui ont sau­té dans la barque lil­loise. Ils gèrent l’en­droit, pro­posent des soi­rées à thème et, on peut le dire, ils kiffent bien.

Bye bye Meltdown

Oui mais voi­là, après cinq ans, le concept “bar e‑sport” ne leur colle plus autant à la peau et ils ont besoin d’un renou­veau qui matche avec leurs envies et celles de leurs clients. Voi­là com­ment a ger­mé l’i­dée de trans­for­mer l’en­droit.

Il y a à la fois tout et rien qui change”, explique Mat­thias. Tra­duc­tion : l’es­prit du bar reste le même, mais le concept et la manière de consom­mer évo­luent. “Melt­down va deve­nir le Dis­res­pect, non plus un bar e‑sport mais un gaming pub”, ajoute le gérant. L’e-sport ne tom­be­ra pas aux oubliettes, il sera mixé à d’autres styles de jeu comme le rétro-gaming. La carte, elle aus­si s’é­lar­git : “Il y aura plus de bières, des spi­ri­tueux et de nou­veaux cock­tails.”

Le Dis­res­pect conti­nue­ra de pros­pé­rer rue du Fai­san, ce qui devrait faire plaiz aux habi­tués. Et s’il n’y a pas de chan­ge­ment d’a­dresse, des tra­vaux sont au pro­gramme. “Tout n’est pas encore fixé mais on veut réagen­cer le bar pour que l’ac­cueil soit plus opti­mal. La déco aus­si va chan­ger”, note Mat­thias. Et pour reta­per tout ça, il va fal­loir fer­mer le bar pen­dant deux mois. La réou­ver­ture, elle, est pré­vue aux alen­tours de la Bra­de­rie.

Ce qu’on peut vous dire, c’est que Tom et Mat­thias pré­parent du lourd en terme de soi­rées avant la fer­me­ture du Melt­down le 29 juin pro­chain. Pour vous mettre au cou­rant de ce qui arrive, on vous laisse che­cker la page Face­book du bar mais aus­si celle de sa ver­sion 2.0 qui existe déjà.