Venez-vous bouger pour Mobile/Immobile, la nouvelle expo des Transphotographiques

Dans Culturons-nous, Festival, Lille

© Tristan Collin

Scroll par là

Du 15 juin au 15 sep­tembre 2019, le Forum Vies Mobiles inves­tit la Mai­son de la Pho­to à l’occasion du fes­ti­val Les Trans­pho­to­gra­phiques avec l’exposition Mobile/Immobile, une inter­ro­ga­tion sur le rap­port au dépla­ce­ment de nos socié­tés humaines.

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette expo­si­tion qui inter­roge notre besoin de nous dépla­cer tou­jours plus impor­tant résonne tris­te­ment d’actualité dans notre métro­pole lil­loise satu­rée par la pol­lu­tion de l’air.

Mobile/Immobile est une créa­tion du think tank Forum Vies Mobiles ”asso­ciant les regards d’artistes contem­po­rains, de cher­cheurs en sciences sociales et le fonds des Archives natio­nales”, le tout s’ins­crit dans la pro­gram­ma­tion du fes­ti­val Trans­pho­to­gra­phiques (qui court du 4 mai au 27 octobre 2019).

En gros pour qu’on vous explique, l’expo se divise comme ceci :

  • Le rez de chaus­sée est consa­cré aux ori­gines, le déve­lop­pe­ment et les consé­quences actuelles de l’ul­tra-mobi­li­té contem­po­raine.
  • L’étage se concentre sur les futurs pos­sibles à envi­sa­ger.
Géral­dine Lay, Ne pas dépas­ser la ligne ! 2015

On ana­lyse les cro­quis d’un Paris futu­riste ima­gi­né en 1922 par Le Cor­bu­sier en pas­sant par un dia­po­ra­ma sur les actuels Néo­no­mades et leurs camions amé­na­gés, jusqu’au film Human Flow réa­li­sé par l’artiste mili­tant Ai Wei­Wei sur les réfu­giés et le rôle de l’accès à inter­net via smart­phone.

‘’La mobi­li­té est au croi­se­ment des enjeux sociaux, poli­tiques et éco­lo­giques de notre époque’’, cet extrait du texte de pré­sen­ta­tion de la MDP résume bien la pen­sée qui arti­cule l’ex­po. 

Syl­vie Bon­not Pro­me­nades, contre-cou­rants Tokyo, 2013–2015

L’ex­po­si­tion se tra­verse comme une déam­bu­la­tion à tra­vers séries pho­tos, des­sins et vidéos, mélange de visions d’artistes et d’é­tudes scien­ti­fiques. Oui parce que mine de rien, quand on aborde des sujets un poil tou­chy comme la remise en ques­tion des poli­tiques d’accueil des réfu­giés, de fichage mas­sif des popu­la­tions, c’est pas mal d’être cer­tains de ce qu’on avance.

A l’étage on se concentre sur les pos­sibles évo­lu­tions : ‘’Et demain ? Tous ralen­tir pour mieux vivre ?’’, la sec­tion qui vient finir l’expo apporte plu­sieurs pro­po­si­tions pos­sibles : l’expan­sion de la réa­li­té vir­tuelle comme pro­chain enjeu majeur dans la déma­té­ria­li­sa­tion de l’humanité, ou encore le ralen­tis­se­ment de nos rythmes de vies comme une invi­ta­tion à réap­prendre à se poser.

On réca­pi­tule pour le com­plet pra­ti­co-pra­tique : l’expo Mobile/Immobile, c’est du 15 juin au 15 sep­tembre 2019 à la Mai­son de la Pho­to au 28 rue Pierre-Legrand (métro Fives). Concer­nant les tarots on est sur du 8 euros tarif plein et 5 euros tarif réduit (étudiant.es, chô­meurs, seniors).