Dans le Vieux-Lille, Art To Be Gallery expose Gainsbourg façon Dali

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Gainsb’art et cae­te­ra”, c’est le nom de cette expo qui pro­pose les œuvres de onze artistes ins­pi­rés par un célèbre cli­ché du pho­to­graphe Rober­to Bat­tis­ti­ni. L’artiste et Art to Be Gal­le­ry dévoilent des cli­chés tous aus­si colo­rés et déca­lés les uns que les autres.

Gainsbourg et la moustache de Dali

L’his­toire com­mence en novembre 1985. Rober­to Bat­tis­ti­ni, âgé d’à peine 26 ans sort un film publi­ci­taire qui met en scène Serge Gains­bourg chan­ton­nant dans un décor qui semble être celui de son appar­te­ment. Les médias s’intéressent à lui et Bat­tis­ti­ni pro­pose donc de méta­mor­pho­ser le pion­nier de la French Touch en lui ajou­tant une touche d’excentricité à la Sal­va­dor Dali.

Gains­bourg, grand admi­ra­teur du peintre sur­réa­liste, accepte.En deux heures de shoo­ting, l’icône de la chan­son fran­çaise va ten­ter de repro­duire l’expression carac­té­ris­tique de Dali avec une mous­tache, les che­veux en avant et les yeux écar­quillés.

Un appel à la créativité

Et puis voi­là, Serge s’éteint en 1991. Mais, Bat­tis­ti­ni a une idée pas piquée des han­ne­tons des années plus tard, en 2016. A l’occasion du 25e anni­ver­saire de la mort de Gains­bourg, il invite plu­sieurs artistes à pro­po­ser une ver­sion per­son­nelle du por­trait ico­nique. Evi­dem­ment, beau­coup acceptent le chal­lenge. Onze artistes s’emparent alors du cli­ché et créent une ving­taine d’œuvres impro­bables. Aujourd’­hui, les col­lages d’Erro, le gra­phisme de Di Rosa ou encore la figu­ra­tion d’Omar Ba coha­bitent à Art To Be Gal­le­ry.

Pour ceux qui le sou­haitent, un cof­fret col­lec­tor façon “vinyle” est dis­po’ à l’a­chat. Il regroupe cinq repro­duc­tions d’œuvres de l’ex­po­si­tion. Bat­tis­ti­ni a réus­si la triple mis­sion de faire connaître de jeunes artistes, pro­mou­voir d’autres plus connus et conti­nuer de faire battre les âmes de Gains­bourg et de Dali à tra­vers un cli­ché deve­nu emblé­ma­tique. 

Si ça vous dit de décou­vrir tout ça, sachez que c’est visible du 21 juin au 21 juillet gra­tui­te­ment à Art to Be Gal­le­ry, qui se situe au 44 rue St-André à Lille. Elle est ouverte du mer­cre­di au ven­dre­di de 16 heures à 19 heures, le same­di de 11 heures à 19 heures et le dimanche de 11 heures à 13 heures. Vous pou­vez aus­si la contac­ter direc­te­ment via son site.