Il ne manque plus grand chose à Habiter 2030 pour finir sa maison du turfu

Dans Lille, Un toit sur la tête

Photo ©Habiter2030

Scroll par là

C’est un projet au long court, sur de longues distances aussi. Le projet habiter 2030, qui vise à construire la maison de demain et de la présenter cet été au concours Solar Decathlon Europe à Zsentendre, en Hongrie prend fin. La maison tient debout, et il ne manque plus grand chose pour qu’elle soit achevée.

On vous la refait rapidos : Habiter 2030, c’est une association avec des dizaines de membres, étudiants dans tout un tas de domaines. Ces étudiants nordistes ont un but : construire la maison du turfu à partir du modèle de la maison 1930, très répandu dans la région. Une fois la maison terminée (elle est actuellement en chantier chez les Compagnons du Devoir, à Villeneuve-d’Ascq), elle sera entièrement démontée et partira pour un long voyage vers Szentendre, en Hongrie. Là, une famille s’y installera pour quelques semaines. La charge lui reviendra de donner ses impressions sur cette maison de demain imaginée par des Français.

“Du carrelage mais pas de parquet”

Mais voilà, à quelques jours du départ, Habiter 2030 est short de quelques milliers d’euros pour terminer ce projet de plus de deux ans. “En résumé, on a des meubles mais pas de charnières, du carrelage et pas de parquet, un lit mais pas de matelas, etc.“, détaille Lucie D’hont, coordinatrice d’H2030. Il faudrait 20 000€ pour terminer l’aménagement de la maison.

Une campagne de financement participatif a été lancée sur le site des compagnons du devoir. Près de la moitié de l’objectif a été atteint. Manquent donc environ 10 000 euros, qu’il va falloir trouver très rapidement si l’asso ne veut pas envoyer sa maison sans matelas.

Vous pouvez donc participer sur le site des Compagnons du Devoir, et suivre le projet sur la page Facebook et le site internet d’Habiter 2030.