L’Échappée Bière imagine une plateforme qui crée du lien entre brasseurs et amateurs

Dans Bière, Lille

Photo ©Échappée Bière

Scroll par là

Le concept n’existe nulle part ailleurs en France : l’Échappée Bière est une agence de tou­risme bras­si­cole. C’est à dire que son job est de vous décou­vrir la région par son angle le plus hou­blon­né. Voi­là qu’elle passe la seconde avec la créa­tion d’une pla­te­forme qui vous per­met de vous mettre en lien direct avec les bras­se­ries du coin.

Ima­gi­nez. Vous êtes ama­teur de bière, ou en tout cas curieux d’en savoir plus sur la bois­son régio­nale par excel­lence. Vous aime­riez bien aller dans une bras­se­rie, his­toire de voir com­ment on fait une belle bière arti­sa­nale. Vous tapez quoi sur Google ? “Visite bras­se­rie Nord”, ou quelque chose comme ça. Et vous scrol­lez. Lais­sez tom­ber, ce type de pra­tique peut prendre fin.

Parce que l’Échappée Bière a donc ima­gi­né une pla­te­forme unique sur laquelle les bras­se­ries de la région sont réfé­ren­cées, ont indi­qué leurs horaires d’ou­ver­ture s’ils ont une bou­tique, et s’ils font des visites de leur lieu de tra­vail. Si c’est le cas, il sera donc pos­sible de réser­ver votre petit tour en terre mal­tée direc­te­ment via la pla­te­forme.

Pépites cachées

Parce qu’un arti­san bras­seur, c’est fort pour faire de la bière, mais peut-être pas for­cé­ment pour com­mu­ni­quer. Et, pour savoir de quoi on parle, la région regorge de petites pépites cachées dans la cam­pagne, de bras­seurs par­fai­te­ment pas­sion­nés, qui ont un par­cours de vie qui ins­pire le res­pect et l’hu­mi­li­té. Aller les ren­con­trer, c’est décou­vrir un monde de gros bos­seurs qui ont été appe­lés à réa­li­ser une belle voca­tion. On arrête les vio­lons, vous l’au­rez com­pris, le monde bras­si­cole, c’est canon.

La pla­te­forme, lan­cée il y a quelques jours, est héber­gée sur le site de l’Échappée Bière, qui à cette occa­sion lance une cam­pagne de crowd­fun­ding pour lui per­mettre d’accélérer la dif­fu­sion de la bonne nou­velle. Pour le moment, huit bras­se­ries sont réfé­ren­cées, mais la liste est appe­lée à s’é­tof­fer dans les pro­chaines semaines, vous pen­sez bien.

En atten­dant, vous pou­vez aller sur le site de l’Echap­pée Bière, ça ne coûte rien, ain­si que sur sa page Face­book.