Le Festival Zéro Déchet #3, c’est ce weekend à Roubaix

Dans C'est green, Festival
Scroll par là

Dans le coin, c’est Rou­baix qui donne le rythme en matière de réduc­tion des déchets. La ville a même son fes­ti­val dédié au zéro déchet. La troi­sième édi­tion se tient juste en face de la Pis­cine les 28 et 29 juin avec tou­jours plus d’ac­ti­vi­tés où rien n’est à jeter.

Il y aura beau avoir une dou­zaine de com­mer­çants qui vous pro­po­se­ront des solu­tions zéro déchet, il faut quand même apprendre quelques bases de com­pos­tage, de confec­tion et de répa­ra­tion quand on veut pas­ser au niveau supé­rieur. Et le fes­ti­val en a plein en stock.

Pratique et troc

Ça ira de l’a­te­lier “poule” (meilleur ami de l’hu­main zéro déchet) à celui qui vous aide­ra à fabri­quer vous-mêmes vos pro­duits de beau­té. Et le same­di, rame­nez donc tout ce qui déraille chez vous, que ce soit votre grille-pain ou votre vélo : un immense repair café sera là pour redon­ner vie à ce qui déconne et Busa­bi­clou se char­ge­ra de vous apprendre à faire de nou­veau rou­ler votre bécane.

Si vrai­ment votre vélo fait la tronche et ne peut plus vous trans­por­ter par monts et par vaux, Décath­lon sera aus­si là le same­di pour son tro­cath­lon. Vous y trou­ve­rez plein de vélos d’oc­cas’ et des acces­soires.

Cavalcade, visites et conférences

Pour ceux qui ont besoin de pas­ser par la théo­rie avant la pra­tique, on vous conseille d’al­ler faire un tour sur le fes­toche dès le ven­dre­di. Déjà parce que vous pour­rez vous ins­crire aux nom­breuses visites pro­gram­mées dans la ville et des entre­prises sur tout le wee­kend. Ensuite parce que le 28 au soir, à par­tir de 18 heures, deux confé­rences dédi­caces se tien­dront au Be Square, juste à côté.

Les invi­tés de cette année sont Ros­sa­na Erco­li­ni, le boss de Zero Waste Europe, et Aline Gubri, l’au­teure de “Zéro plas­tique, zéro toxique”. De quoi engran­ger un maxi­mum d’in­fos en un mini­mum de temps par des experts en la matière.

On n’a pas vou­lu vous gaver d’in­fos ici, de peur de gâcher le plai­sir. Mais vous pou­vez retrou­ver le pro­gramme com­plet juste ici. Et le mieux, c’est au moins d’al­ler y faire un tour pour voir ce que c’est et se lais­ser ten­ter une fois sur place. Vous pou­vez aller y déam­bu­ler le ven­dre­di et/ou le same­di entre 10 heures et 18 heures.