Le Présentoir, temple lillois du boire et du manger nature

Dans Article Sponsorisé, Food Porn, Lille
Scroll par là

Arti­cle spon­sorisé @LePrésentoir

Il y a des restau­rants à Lille qui cuisi­nent bio et local. Mais un seul a poussé la quête de pro­duits “nature” jusque dans ses vins : Le Présen­toir, rue Pierre-Mau­roy, dans l’hy­per-cen­tre. Cav­iste, bar, et restau­rant, le lieu cul­tive le bon manger et le bien boire.

Je devrais trou­ver une phrase d’ac­croche, je trou­ve, quelque chose comme : Buvez nature ! ” Ari­ane Lau­rent, la patronne du Présen­toir, n’est jamais à court d’ar­gu­ments pour démon­tr­er que manger et boire des pro­duits cul­tivés de manière naturelle, ce n’est pas si com­pliqué. Dans son resto, qui fêtera ses deux ans en sep­tem­bre, pas un pes­ti­cide ne vient abîmer cette répu­ta­tion d’étab­lisse­ment 100% nature.

Manger nature

La nour­ri­t­ure, pour com­mencer. Des pro­duits non traités et locaux, et c’est tout. “On s’adapte totale­ment à ce qui arrive. Cette année ne ressem­ble pas du tout à l’an­née dernière, par exem­ple. A cette époque, on avait déjà les frais­es, les fram­bois­es, les mûres.” La carte évolue au gré des saisons et des arrivages. “On a un maraîch­er qui a eu un prob­lème avec des fleurs de cour­gettes et qui est en train de les traiter avec une petite mouche”, racon­te pour exem­ple Ari­ane.

Boire nature

Le vin, ensuite. Le Présen­toir a l’im­mense avan­tage d’être cav­iste en plus de restau­ra­teur. “On peut venir acheter sa bouteille aux horaires d’ou­ver­ture du resto”, con­firme Ari­ane. Ce qui est ven­du, au verre ou à la bouteille, ce sont des vins fab­riqués par des vitic­ul­teurs qui ont décidé de sor­tir du sys­tème de l’ap­pel­la­tion d’o­rig­ine con­trôlée (qui implique l’u­til­i­sa­tion de pes­ti­cides…). Ils s’ap­pel­lent “vins de France”, à la place. “Ce sont des micro­pro­duc­tions. On essaie au max­i­mum d’aller voir dans les vig­no­bles com­ment ils tra­vail­lent.” Tout le monde, au Présen­toir, est capa­ble de vous présen­ter par le menu la belle carte de de vins. “On con­nait à fond nos pro­duits.

Chiller nature

L’idée, ici, c’est d’ac­cueil­lir tout le monde. On peut venir pour juste un verre de vin et une petite tapas, ou pour un vrai repas. On sera tou­jours con­tents.” Depuis une paie main­tenant, le troisième jeu­di du mois, les clients se retrou­vent autour d’une soirée “Laisse pas traîn­er ton verre”. “Ce sont des soirées tapas et vin nature, où on invite un chef ama­teur ou pro à pren­dre le con­trôle du comp­toir et de la cui­sine. On fait juste ça pour s’é­clater.” Et ça marche. “Ce qu’on aime, c’est cass­er les codes, aller là où on n’est pas atten­dus. On aime bien sur­pren­dre.

On vous con­seille d’aller faire un tour au 24, rue Pierre-Mau­roy, vous ne serez pas déçu. D’au­tant que manger nature, apparem­ment, ça ne coûte pas plus cher. Le Présen­toir a une page Face­book et un site inter­net.

Arti­cle spon­sorisé @LePrésentoir