Le Boucan, la nouvelle brasserie de quartier qui va faire taire votre faim

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Marie et Lison, deux fran­gines lil­loises, inau­gurent ven­dre­di soir le Bou­can, leur bar-bras­se­rie à deux pas des Beaux-Arts. Un spot cha­leu­reux et gour­mand de la place Jac­quard qui va faire du bruit dans le quar­tier.

Ras­su­rons de suite les voi­sins du futur Bou­can : le nom du suc­ces­seur de la bras­se­rie l’Ar­naque n’a pas pour voca­tion de faire du vacarme toute la nuit. “Le bou­can, c’est le nom créole que les Réunion­nais donnent à la petite cui­sine non-mitoyenne de la mai­son”, tra­duit Lison, la cadette du duo.

Au Bou­can, on par­le­ra donc avant tout de bonne chair et de satis­fac­tion des papilles. Nor­mal pour deux sœurs qui sont tom­bées dans la mar­mite de la bras­se­rie depuis qu’elles sont toutes petites. “On peut dire qu’on est car­ré­ment nées dedans puisque notre père a ouvert le Ver­laine et le Moris­son où on a toutes les deux bos­sé pour faire nos armes, racontent-elles. Il est à la retraite aujourd’­hui mais il reste der­rière nous pour lan­cer cette nou­velle aven­ture”.

Brasserie de quartier

Une nou­velle aven­ture qui va, en réa­li­té, se faire à trois et entre filles. Les deux fran­gines vont être rejointes par Hélène, la future cheffe en cui­sine qui pro­po­se­ra tous les midis, du lun­di au ven­dre­di, une carte à l’ar­doise. Avec, chaque jour, deux entrées et quatre plats (végé, pois­son, viande et mijo­té) tan­dis que Lison, pâtis­sière de pro­fes­sion, s’oc­cu­pe­ra des des­serts.

Et les jeu­dis et ven­dre­dis soirs, on pas­se­ra en mode bar où on pré­pa­re­ra des petits snacks avec un large choix de bois­sons locales et bio.” On dit bon­jour à la carte de de vins bio-natures-récol­tants et aux bières de la région en pres­sion.

Récup’ de tous les styles

Dis Marie, on a un style de déco ?” Lison réflé­chit deux secondes avec sa sœur, mais non : leur Bou­can est avant tout un mix de ce qu’elles aiment. “On a fait pas mal de récup’ donc c’est un joyeux mélange d’ap­pliques remas­te­ri­sées avec des bocaux à cor­ni­chons (et c’est très sty­lé, ndlr) ou des lam­pa­daires en mode guin­guette”.

On retrouve aus­si des traces de l’an­cienne déco “parce que ça fait par­tie de l’his­toire du lieu” et de nou­velles tables et assises bien confor­tables pour accueillir une qua­ran­taine de cou­verts.

Le trio inau­gure les lieux ce ven­dre­di à par­tir de 18 heures, 11 place Jac­quard en invi­tant leurs potes bien fen­dards de la fan­fare Flying Par­paing pour le début de la soi­rée. Le pre­mier jour offi­ciel d’ou­ver­ture, ce sera pour le lun­di 8 juillet. Pour suivre le menu et les infos, on vous laisse la page Face­book du Bou­can.