TrackAp, l’objet connecté qui géolocalise votre vélo volé

Dans Geek, Lille, Mon P'tit Vélo
Scroll par là

Depuis plus d’un an, à Euratech’, deux diplômés d’Epitech travaillent sur un traqueur qui rendra la sérénité à tout amoureux de son deux roues. Un objet connecté ultra discret qui fera GPS, détectera les accidents et permettra à la police de le géolocaliser s’il est volé.

Avoir un vélo sur Lille, c’est pratique. Ne pas se le faire voler, encore plus. Difficile de donner un chiffre exact du nombre de vols de deux roues sur la métropole lillois. Mais rien que la liste d’annonces sur la page Facebook Vols Vélos Lille a de quoi refroidir ceux qui voudraient s’acheter un modèle à plusieurs centaines d’euros.

Sachant qu’aujourd’hui, seuls 3% des vélos volés sont retrouvés, dans notre bande de potes plus personne ne veut acheter un vélo neuf, explique Alexandre, Lillois de 25 ans. On attend la braderie pour s’en dégoter un pas cher qui attirera moins les voleurs et qui nous fera moins mal au porte-monnaie“. C’est en partant de ce triste constat qu’il a commencé à réfléchir avec son pote d’école Gabriele à une solution.

Où est passée ma bécane ?

Les deux amis se sont rencontrés sur les bancs de l’école d’informatique Epitech en 2016. Une fois leur diplôme en poche, ils se sont mis à travailler sur ce projet de traqueur de vélo connecté avec quatre impératifs :

  • qu’il fasse GPS (of course)
  • qu’il soit capable aussi de détecter les accidents
  • que sa batterie soit autonome pendant au moins un an
  • qu’il soit d’une discrétion totale

Tout ça, les deux ingénieurs ont réussi à le faire tenir dans leur traqueur pas plus grand qu’un doigt et connecté à une application. “On bosse dessus depuis un an et demi en étant incubés à EuraTechnologies. Aujourd’hui, on attend l’arrivée des derniers prototypes fabriqués en France“, annonce Alexandre.

Alexandre de TrackAp

Comme promis, le traqueur permet de géolocaliser son engin volé. Et ce n’est pas à vous d’aller ensuite vous faire justice vous-même attention. “Vous déclarez le vol sur l’application qui va générer un code à transmettre à la police qui aura, grâce à lui, uniquement accès aux coordonnées GPS du vélo“.

Premières commandes à Noël

Tout roule pour l’instant pour le duo lillois : leur TrackAp est discret, connecté et la batterie tient le choc. Les chocs justement. Avec sa technologie, le traqueur peut être paramétré pour repérer lorsque le cycliste a un accrochage ou chute. “L’application va ensuite vous appeler pendant 3 minutes non-stop. Si vous ne répondez pas pour montrer que tout va bien, elle enverra automatiquement un SMS à votre liste d’urgence enregistrée“, détaille le duo.

Pour ce qui est des données, elles restent entièrement anonymes et vous seront utiles pour le sport, votre bilan carbone ou même pour votre ville (si vous êtes OK avec ça bien sûr). “Plus qu’un traqueur, c’est un service complet que TrackAp propose“.

Plusieurs villes et entreprises du coin sont déjà vivement intéressées par l’arrivée imminente de ce service. Tout comme les particuliers qui pourront en acheter un dès que le Kickstarter sera lancé à la fin de l’année.

Il faudra compter une centaine d’euros pour le traqueur en lui-même puis 20€ d’abonnement par an avec l’appli. Vous pouvez dès maintenant vous pré-inscrire sur leur site internet pour être les premiers à recevoir les news et profiter de prix plus avantageux lors du lancement cet hiver.